Philo Libre Expression Cercle philosophique sur internet - débat de philosophie en ligne

Dernière intervention

Thème de discussion sélectionné:

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

Les interventions sont classées par ordre chronologique
28.08.2019 12:15

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

Selon Henri LABORIT, ce que nous appelons Liberté "c'est la possibilité de réaliser des actes qui nous gratifient, de réaliser notre projet, sans nous heurter au projet de l'autre. Mais l'acte gratifiant n'est pas libre, il est même entièrement déterminé".
Et vous, dans quelles circonstances éprouvez le sentiment de liberté ?
Thème proposé par Laine
zeugma
zeugma
636 interventions
---
28.08.2019 18:57

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

la liberté n'est pas un sentiment ou un droit mais un acte et un état (intérieur et extérieur) ...
Laine
Laine
287 interventions
---
28.08.2019 19:28

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

La liberté ne serait-elle pas le pendant d'une forme de responsabilité assumée ?
zeugma
zeugma
636 interventions
---
29.08.2019 07:36

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

en effet de part la relation sociale qui nous est commune selon une diversité et une amplitude de responsabilités, la liberté semble "réguler" notre engagement ou plus précisément, entraîne la fonctionnalité de nos rapports sociaux dans un partage de responsabilités, mais la liberté est aussi une des formes d'expression de notre singularité, que nous avons évoqué au sujet du bonheur...

c'est qu'il y a un lien indiscutable entre le choix et le bonheur qui passe par cette capacité à poser des actes libres à partir d'un état intérieur de liberté, c'est pourquoi ce fût ma première remarque sur cette question...

que la liberté se soit dégradée dans une société ne privilégiant pas le choix ni la singularité, c'est évident et que cette liberté se négocie par le droit, s'usurpe comme un acquis, se conserve comme un privilège ou se s'estompe comme une illusion, c'est un fait mais pas la réalité de notre liberté respective...

cette dernière repose sur notre individualisation d'être vivant...
Laine
Laine
287 interventions
---
29.08.2019 12:52

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

"Cette liberté se négocie par le droit, s'usurpe comme un acquis, se conserve comme un privilège ou se s'estompe comme une illusion,"
De fait, la liberté commence et s'arrête là où s'arrête l'imagination de l'homme.
Et toute société dite "démocratique" maintient, comme il se doit, ses ouailles dans le droit chemin, lui laissant miroiter une liberté individuelle à portée de doigts (souvent via des réseaux désormais) tandis que celle-ci n'existera jamais que dans une responsabilité et une adhésion collectives au statut d'être vivant, au demeurant humain et c'est dans l'acceptation de notre statut (notre place dans un grand tout, je parle d'un niveau cosmique) qu'effectivement le bonheur est immédiatement atteint, notre liberté se situant justement dans l'énergie déployée à la mise en oeuvre de cette démarche, toute personnelle et pourtant universelle, consistant à adhérer de façon singulière au grand tout en acceptant notre nature...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
29.08.2019 17:13

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

oui c'est tout à fait cela Laine, vous avez fort bien déployé les points de correspondance entre notre individuation et le tout cosmique...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
31.08.2019 07:48

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

la question de la liberté doit être débattue tout d'abord dans son acception naturelle et pour ce faire elle doit être regardée au travers des limites de la corporéité qui sont les points d'accès aux zones de relations entre individus, selon l'échange et le partage (respectivement selon la vie et la matière) dans un milieu naturel, puisque chaque autodétermination provient de l'acceptation de l'altérité réelle entre individus et leurs situations physiques en un lieu (commun)...

c'est pourquoi ensuite la structure de l'échange et du partage passe par les besoins naturels du corps : manger, boire, respirer dormir, se reproduire pour certaines personnes...

-se complexifies individuellement par les envies : bien être, sécurité, confort, partages sociaux, culturels etc...

-deviennent encore plus complexes dans les projets : politiques, économiques, culturels...

-et devraient (normalement) s'unifier par le désir, et principalement celui de chercher le bonheur, car ce que nous nommons liberté est avant toutes choses une volonté actuée pour vivre heureux...

Modifié par zeugma - 31.08.2019 07:54
Laine
Laine
287 interventions
---
02.09.2019 17:40

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

Je voyais plus la liberté comme étant le sentiment qui naît quand un projet conçu par notre esprit pensant a été mené à bien : la liberté serait donc, de ce fait, la sensation éprouvée par concrétisation d'un rêve, d'un projet, d'une projection, d'une création, tous issus de notre imagination. Je lie beaucoup la liberté avec l'imagination et la création. Je crois que la création c'est notre aspect divin et c'est pourquoi l'acte créatif donne un sentiment de liberté.
J'avais envie, en lançant ce thème, de recueillir des témoignages qui corroboreraient (ou non) mon ressenti.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
03.09.2019 11:34

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

Laine vous nous dites : "J'avais envie, en lançant ce thème, de recueillir des témoignages qui corroboreraient (ou non) mon ressenti."

comme invitation cette présentation de la liberté reprend la très antique projection philosophique de l'humain crée à partir du divin, avec des nuances spécifiques provenant de la compréhension de l'univers dans lequel nous sommes, fait de matière et d'esprit immatériel, mais ce qui a été le discours constant sur la liberté c'est avant tout l'autosatisfaction du pouvoir de réaliser des projets( comme vous l'affirmez), et plus fondamentalement de déplacer son lieu de vie sans autres contraintes que le choix individuel ou collectif que procure le travail de la matière, culture des sols et élevage puis industries et infrastructures citadines...

pour comprendre aussi ce que la liberté recouvre, il est nécessaire de se poser la question de la nostalgie de l'artiste qui recherche par son activité imaginative et physique, à retrouver l'émotion de l'acte créateur de son propre corps et esprit, c'est pour moi une dimension humaine non négligeable qui s'est propagée des premiers gestes artistiques à l'artisanat et de ce dernier à ce qui nous "subissons" à notre époque, c'est-à-dire à une excroissance du facere, de la productivité tout azimut de tout et de n'importe quoi pourvu que l'on trouve un acquéreur !

cette lente dégradation de la liberté d'entreprendre reprend d'ailleurs l'énumération du libellé de votre question, droit, acquis, privilège et illusion, comme quoi vous êtes assez perspicace pour en avoir circonscrit les points de ruptures...

la liberté est aussi une convention entre des personnes qui trouvent le moyen de communiquer ensemble, et plus précisément ce qui les maintient dans une volonté commune de comprendre le réel, car toute connaissance (toujours d'après la tradition philosophique classique) ouvre des possibilités de réalisations en repoussant les limites de l'impondérable et même du factuel en prévoyant et projetant une forme composite du "réalisable en vue de", mais une fois de plus, cette voie conduit inexorablement à une ivresse de la connaissance en science par exemple, qui génère une obturation des conséquences additionnelles de cette libre recherche...

en fin de compte, la liberté semble être impitoyablement un ressort d'expansion de la conscience personnelle et de la coopération collective, au point où le facteur naturel de régulation des espèces semble dépassé car l'entrée dans l’anthropocène est aussi la sortie définitive de l'instinct de conservation...

Modifié par zeugma - 03.09.2019 11:45
zeugma
zeugma
636 interventions
---
03.09.2019 11:37

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

post sciptum :

la liberté humaine n'étant plus soutenue et tournée vers l'amour, elle ne peut soutenir que la destruction plus ou moins évidente de la vie...
Laine
Laine
287 interventions
---
03.09.2019 11:46

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

Pourquoi l'anthropocène signifie t'elle, pour vous, la fin de l'instinct de conservation ?
Enfin, oui parce que c'est au détriment des autres espèces (en cela je suis d'accord). Mais c'est au contraire une préservation exacerbée et même maladive de l'espèce humaine, n'est-il pas ?
zeugma
zeugma
636 interventions
---
03.09.2019 13:32

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

non pas de l'espèce humaine mais de sa représentativité caricaturale, j'ai nommé l'égocentrisme égotiste des ego !
zeugma
zeugma
636 interventions
---
03.09.2019 13:42

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

plus sérieusement, il est un fait que la complexité de nos présences soit une production symptomatique d'un jeu de reflet de miroir à miroir (les ego) caractérisant un manque fondamentale de finalité intégrant la diversité du réel, ce qui revient à dire que l'humain a substitué le diverse par le complexe, et donc l'acte par la puissance puisque le propre de l'acte est de distinguer les réalités contraires entre elles alors que la puissance les rend uniquement séparable par opposition, ou dit encore autrement, que la puissance d'action des humains a remplacé l'acte de puissance de la nature, la première conduisant à une saturation complexe du milieu vie par les individus, la deuxième à une multiplication des individus par le milieu de vie...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
04.09.2019 08:20

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

et pour répondre plus directement à votre question Laine : "Pourquoi l'anthropocène signifie t'elle, pour vous, la fin de l'instinct de conservation ? "

parce que si une espèce impose son hégémonie aux autres, il est évident qu'il se produise une rupture dans la chaîne naturelle d'interdépendance ( alimentaire, sécuritaire, d'appropriation territoriale etc...) de là n'ayant plus de référant au Tout de la nature (ou uniquement une appartenance biaisée), la capacité d'organisation vitale s'en trouve aussi détruite, et ce que l'on nomme "instinct de conservation" devient un accaparement égocentrique inévitablement destructeur ...
Laine
Laine
287 interventions
---
04.09.2019 11:48

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

Je saisis l'approche ; inévitablement, il s'agit d'un équilibre qui serait (est) détruit par la suprématie d'une espèce (quand je pense que l'on diligente des campagnes de limitation des naissances - suppression - des goélands pour cause de nuisances...sonores, entre autres, je suis horrifiée).
Là où commence le respect d'une espèce, s'arrête la liberté d'une autre espèce, indissociables, imper mutables, indispensables les unes vis à vis des autres, dans le grand tout dont il semble bien compliqué de prendre conscience ici bas...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
06.09.2019 08:33

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

en faisant un ex cursus, la réelle question qui tient devant la difficulté de saisir ce qu'est la liberté serait à mon sens : pourquoi être libre si la finalité recherchée n'est pas un bien ? car on ne saurai admettre que la liberté puisse exister pour une personne qui recherche autre chose qu'un bien tant il est évident que la liberté valide par sa nature même une présence bienfaisante de la conscience, ou dit autrement que ce qui affirme qu'une personne est en recherche d'un bien c'est sa capacité de désirer et par ses actes de percevoir dans le réel ce bien, ce bien qui peut exister de multiples façons mais toujours en révélant la finalité à cette personne et cette révélation c'est justement ce que l'on nomme liberté...
Laine
Laine
287 interventions
---
06.09.2019 18:56

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

La liberté serait donc une révélation.
Oui, suis d'accord, et la révélation naît de ce que l'on assume ses actions, ses engagements, ses déterminations, bref une responsabilité connue et acceptée, c'est une révélation, à la conscience, à l'instant où nous saisissons que nous sommes ce que nous décidons d'être...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
06.09.2019 19:59

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

tout à fait Laine, c'est à partir d'un choix (positif) que l'engagement révèle notre liberté intérieure, comme une affirmation de ce qui nous est important; car la liberté peut être dans des petites choses de tous les jours autant que dans un engage unique à notre vie...
Laine
Laine
287 interventions
---
07.09.2019 09:21

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

La liberté c'est aussi éteindre la télé (au lieu de l'étreindre), ne point tomber dans le déluge de fausses actualités portées de façon artificielle au cénacle de l'info-toxico-maligne, manipulatrice de masses...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
07.09.2019 17:33

La liberté, est-ce un droit, un acquis, un privilège ou une illusion ?

oui c'est très juste la liberté peut aussi s'exprimer par une rétention de participation ou une absence de réaction car se réserver est aussi un acte de prudence qui nous permet d'être vraiment présent lorsque cela est bon ou nécessaire...

cela nous conduit donc à envisager la liberté sous un aspect de sauvegarde de notre intégrité ce qui est une phase intéressante du problème que soulève la liberté...

Modifié par zeugma - 07.09.2019 17:41
Dernière intervention


Avertissements:

  • Les thèmes des débats sont proposés, exclusivement, par les débatteurs qui doivent préalablement s'être inscrits au sein de notre cercle philosophique en ligne "PHILO LIBRE EXPRESSION". L'éditeur s'en tient à la validation ou non des sujets ainsi proposés.
  • L’éditeur exerce un droit de regard et de censure à l'encontre de toutes les publications faites par les débatteurs dans l'espace «PHILO LIBRE EXPRESSION». Le cas échéant, il procédera, sans avis ni justification, à la suppression de toute parution concernant tout commentaire et toute publication qui ne correspondraient pas à sa ligne éditoriale.
  • L’éditeur se réserve le droit d’annuler immédiatement l’inscription d'un débatteur concerné par cette mesure et de supprimer purement et simplement tous ses droits de réinscription, sans qu’aucune justification ni argumentation soit nécessaire.



Philosophie par Internet, débat de philosophie, discussions philosophiques, cercle philosophique en ligne

Annonce

à découvrir

La conquête du Soi

Connexion à mon profil

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux.