Philo Libre Expression Cercle philosophique sur internet - débat de philosophie en ligne

Dernière intervention

Thème de discussion sélectionné:

L'Humanité trahit-elle la nature ?

Les interventions sont classées par ordre chronologique
07.01.2019 20:15

L'Humanité trahit-elle la nature ?

L'homme se dit 《maitre et possesseur de la nature》 l'homme a un pouvoir sur la nature mais fait il parti de la nature? Et L'humanité trahit elle nature ? J'aimerais savoir ce que VOUS en pensez
Thème proposé par -
zeugma
zeugma
636 interventions
---
15.01.2019 10:06

L'Humanité trahit-elle la nature ?

...en effet la question est pertinente si l'on recherche pourquoi une seule espèce concentre autant de paramètres singuliers et donc spécifiques, dans tant de domaines et surtout qui ont participé à sa propre évolution psychologique...

car il est notable que les paramètres spécifiques de l'espèce humaine sont apparus comme des effets et comme des causes, se recouvrant mutuellement et que la direction qu'ils prirent furent aussi de faire que la détermination de certaines personnes organisa le conditionnement de beaucoup d'autres...

la question de la trahison se pose, pas seulement face à la nature, mais aussi de l'humain face à lui même, et là nous avons une base constitutive de ce que nous savons du monde actuellement : une complexité conflictuelle qui se régénère par l'inventivité continuelle et par le développement obsessionnel de la maîtrise techno-scientifique...

il est donc ouvert en plus de la question de la trahison, celle de l’hégémonie d'une des formes d'intelligibilité !
Laine
Laine
287 interventions
---
25.01.2019 13:40

L'Humanité trahit-elle la nature ?

Ne suis pas certaine qu'il y ait, à proprement parler, une trahison de l'homme à ce que la nature a placé en lui.
L'homme est attribut de Dieu, attribut du cosmos ; il est attribut de la substance, laquelle peut-être entendue comme puissance divine (ou nature ???).
Dès lors, il est intrinsèquement le reflet de ce que la "nature" attend de lui, attend étant ici entendu comme un investissement de la part de la "nature".
Parler de trahison reviendrait à dire que "la création" de la nature, présente en l'homme, échappe à celle-ci, donc à son créateur ?
Personnellement, j'en doute.
Je pense que toute espèce a une obsolescence programmée : celle de l'homme aussi.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
25.01.2019 20:04

L'Humanité trahit-elle la nature ?

en effet je vous rejoints assez dans votre explicitation Laine, car au risque de prendre certaines affirmations gnostiques pour une exposition du réel et de passer son temps en recherches ésotériques, il est assez simple de dire qu'une partie de l'humanité a outrepassé sa nature et sa destiné !
Laine
Laine
287 interventions
---
27.01.2019 19:32

L'Humanité trahit-elle la nature ?

La vertu de l homme est d accomplir sa nature humaine et donc de fuir tout ce qui la contrarie. C est peut être effectivement des dérives initiées,type intelligence artificielle par exemple, que découle une forme de " trahison" à sa nature et on à la nature.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
28.01.2019 11:07

L'Humanité trahit-elle la nature ?

Laine vous dites que la vertu humaine est d'accomplir sa nature et de fuir ce qui la contrarie, ce qui résume dans une même vision le plan biologique, pratique et morale, car toute vertu est une disposition stable vers le bien et ce bien est autant dans la vie du corps, dans son activité et sa conscience morale...

alors qu'est-ce-qui nous donne dans la nature, la vertu d'être naturels ?
dit autrement, à quelles dispositions stables doit-on d'être des humains ?

depuis longtemps cette question prit des formes et contre-sens que de mémoire je ne saurais énumérer, mais dire qu'être humain c'est avant tout rechercher à être heureux, cela me semble évident, assortit au fait que le bonheur est avant tout la présence du bien.

vous suggérez que certaines inventions nous conditionnent dans un mode vie qui trahit la nature, c'est aussi mon avis, et toute trahison ne provient que d'une relation de confiance, mais reste à savoir si cette relation exista un jour ?

si oui qu'elle fût-elle ?

Modifié par zeugma - 28.01.2019 11:15
Laine
Laine
287 interventions
---
28.01.2019 12:50

L'Humanité trahit-elle la nature ?

Il fut un temps, je vous aurais répondu que l'alliance divine depuis le commencement est clairement établie dans l'ancien testament et entérinée par le sacrifice d'un fils / Dieu.
Désormais, je parlerai plus prosaïquement d'un engagement personnel de découverte existentielle s'apparentant à une justification philosophique de notre présence terrestre, la rapportant sans cesse et comme un ouvrier intègre et laborieux à son créateur ou plutôt à son "fomenteur " (passez moi l'expression) ; Dieu utilise notre vie pour apparaître au monde, pour exister ; il utilise aussi les plantes, les animaux.
C'est donc un rapport bien au delà de lien cause à effet ; c'est de l'ordre de la reconnaissance ; la puissance divine, une, indivisible, infinie a besoin de nous pour exister et nous d'elle pour mourir dans la connaissance. Peut-être cela peut-il être considéré comme un contrat (tacite)?
zeugma
zeugma
636 interventions
---
29.01.2019 10:30

L'Humanité trahit-elle la nature ?

de votre cheminement il semble manquer une des dimensions essentielles dans l'implication mutuelle entre le divin et l'humain, c'est la gratuité de l'amour qui à elle seule et acceptée pour ce qu'elle est vraiment, explique notre "participation" active et évolutive à la nature "créée"...

c'est pour tout dire le point de bascule que toute personne expérimente au moins une fois dans sa vie, sous des modalités diverses il est vrai, mais toujours sous-tendu par son intelligence par le choix et par sa volonté par l'acceptation et le désir d'une réalité bonne dans l'amitié, l'amour conjugale et filial, l'empathie universelle du vivant et par excellence, la divinité, entrevue dans une rencontre personnelle...

et curieusement en chacune de ces modalités actuelles d'amours, il peut exister une forme de trahison, signe en creux de l’exigence et de la primauté de cette gratuité qui seule "garantie" la véritable altérité dans l'échange de présence que l'amour réalise...

la gratuité préserve !
Laine
Laine
287 interventions
---
29.01.2019 13:34

L'Humanité trahit-elle la nature ?

La gratuité certes élément différenciateur de l'acte d'amour des actes "profanes" ; à y réfléchir, je ne trouve pas trace de gratuité même dans l'amour et en prenant le plus emblématique qui soit, le filial : il fait apparaître une autre facette de notre personne qui n'aurait pas éclos sans la naissance de ce rôle maternel ou paternel.
L'acte, ou plutôt les actes, qui consistent à faire éclore le vrai être de notre moi, eux aussi ne sont pas gratuits : on les accomplit dans l'espoir d'une vie meilleure, d'une connaissance plus grande
de soi et l'espoir ; L'espoir, selon Spinoza, "est une joie inconstante, née de l'idée d'une chose future ou passée dont l'issue nous parait dans une certaine mesure douteuse".
zeugma
zeugma
636 interventions
---
30.01.2019 10:23

L'Humanité trahit-elle la nature ?

en plus de confondre espoir et contingence Spinoza, qui n'avait vraiment rien de la sagesse requise pour parler de l'espoir accepté au delà de ce que nous pourrions comprendre, il fait une erreur de jugement en ramenant notre bien à notre puissance d'agir ! (préfigurant en partie la philosophie Nietzschéenne)

mais bien plus, au théorème XXXII du livre quatrième de son Ethique, il n'accorde aux passions (à la suite de son exposé au théorème III du livre troisième) d'être, comme l'impuissance et la négation, ce qui interdit de faire concorder leurs natures, en postulant dans sa démonstration que cette impossibilité est aussi implacable que le manque de détermination commune qui existe entre une pierre et un homme, et qui les rends l'une et l'autre en rien concordant...

mais ramener les passions humaines au même niveau de différenciation que les déterminations de la matière c'est vraiment confondre ce qui est contraire et ce qui est opposé, confusion qui se retrouve souvent chez lui !
Laine
Laine
287 interventions
---
31.01.2019 20:13

L'Humanité trahit-elle la nature ?

J'aime assez la mise en perspective que vous faites de Spinoza : en d'autres termes, vous lui reprochez de comparer des pommes et des oranges qui du fait de leur nature, pour l'une d'être un agrume et l'autre être issue d'un arbre malus, ne peuvent,de fait, générer les mêmes attentes à la dégustation, si j'ai bien compris votre démonstration. C'est très intéressant et je vous remercie de cet éclairage spinozien.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
01.02.2019 09:39

L'Humanité trahit-elle la nature ?

encore si il s’agissait entre la pierre et l'humain de la même différence de nature (goût) qu'entre la pomme et l'orange, mais au risque de me répéter...

Spinoza à certains moments important de son Ethique, refuse la reconnaissance d'une part de la nature humaine, (ici les passions) au seul avantage de ne pouvoir les faire entrer dans son mode d'intelligibilité logique et surtout analogique, car il use et abuse de l'analogie jusqu'à se priver d'autres formes de saisies des différences spécifiques...



bref, si il devait répondre à la question : L'Humanité trahit-elle la nature ? il répondrait sans doute que c'est la nature qui trahit l'humanité dès qu'elle ne lui donne pas l'aisance et la disponibilité d'atteindre sa maîtrise parfaite et donc raisonnable...
Laine
Laine
287 interventions
---
14.08.2019 13:07

L'Humanité trahit-elle la nature ?

Après quelques mois d'interruption, l'humanité trahit-elle la nature ?
La nature peut être envisagée comme un vase contenant des fleurs.
Les fleurs, pour qu'elles puissent survivre, ont besoin que l'eau contenu dans le vase soit régulièrement renouvelée.
De fait, il y a une interaction entre ce que le vase fournit aux fleurs et ce que les fleurs produisent grâce au breuvage contenu au vase.
Ainsi, interaction il y a entre nature et humanité ; l'une se nourrit de l'autre et comme pour tout échange, il est primordial de demeurer vigilant (de part et d'autre) quant aux soins appropriés à la poursuite de l'échange ; éviter la suprématie de l'un par rapport à l'autre semble également primordiale. Le maître mot serait, dès lors, l'équilibre.
Mais l'homme (qui constitue l'humanité) est-il capable de se restreindre seul, sans contingences, sinon celles de l'intelligence (capacité d'adaptation) et surtout est-il capable de ne pas souhaiter, par dessus tout, prendre le dessus justement...?
-
-
8 interventions
---
26.08.2019 21:17

L'Humanité trahit-elle la nature ?

Quelques données factuelles :
Il faut 10 tonnes de phytoplanctons pour nourrir 1 tonnes de zooplanctons. Ces zooplanctons sont eux mêmes mangés par 100 kg de petits poissons qui servent de repas à 10 kg de moyens poissons. Enfin 1 kg de gros poissons (thon par exemple) mangent ces 10 tonnes de moyens poissons. L'homme termine la chaîne en dégustant à son tour ce thon.
La nature est une tuerie de masse ; nous avons du mal à le percevoir, tranquillement installés en haut de cette chaîne alimentaire. Nous oublions que la plupart des êtres en dessous passent leur temps à se cacher où à chasser.
La nature mériterait d'être trahie si elle n'était pas si mal conçue...
De ce point de vue, l'homme, le pire des prédateurs, apparaît en effet comme un aboutissement d'une nature cruelle.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
26.08.2019 21:36

L'Humanité trahit-elle la nature ?

Nico38 vous dites : "De ce point de vue, l'homme, le pire des prédateurs, apparaît en effet comme un aboutissement d'une nature cruelle."

aboutissement ou plutôt fossoyeur ce qui n'est pas la même chose, d'avoir outrepasser ses devoirs et ses droits ne suffit par à l'humain, il veut en plus se justifier( comme vous le faite) de ces errances et erreurs, mais jusqu'où devons nous attendre la désolation globale de la vie pour que l’impertinence se taise et qu'advienne une autre présence de notre espèce en cette terre !

bref une fois de plus vous confirmez que l'intelligence nourrie de sciences ne voit plus le bien de la vie comme un bien inaliénable...dommage oui dommage !

Modifié par zeugma - 26.08.2019 21:36
zeugma
zeugma
636 interventions
---
26.08.2019 21:44

L'Humanité trahit-elle la nature ?

je salut Laine pour son évidente expérience de la vie naturelle qui comme il se doit pose l'échange et la partage au centre de toutes ses relations, partage selon la quantification des ressources naturelles et échanges selon sa qualification évolutive, cela expliquant au passage que celles et ceux qui se limitent à la quantification produisent des actes de mutilation de la nature, faut-il avoir encore un corps pour s'en apercevoir ? il semble en effet que certaines personnes se soient désincorporées elles-même par volonté de dominer sur d'autres corps ! sans doute !
-
-
8 interventions
---
26.08.2019 21:50

L'Humanité trahit-elle la nature ?

Je ne pense pas qu'un changement radical de l'homme vers le "bien" (respectueux de la nature, végétarien, ...) ne change quelque chose à la réalité cruelle de cette nature.

98 % de la biomasse terrestre sont des planctons qui se mangent entre eux.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
26.08.2019 22:23

L'Humanité trahit-elle la nature ?

selon la dernière intervention, encore une vision quantitative et donc réductrice de ce qu'est la vie dans sa réalité diversifiée !
...rien de bien nouveau sur ce sujet en somme, sauf que le mot cruel ne s'emploi que pour parler d'un comportement contre nature mais bon, on n'en est plus à une imprécision...
le fait est que a trahison est la pire des formes de fuite puisqu'elle tend à détruire la totalité de la relation à l'autre, ici la nature, ce qui correspond exactement au projet scientiste qui entraîne avec lui bon nombre de scientifiques sans qu'ils s'en aperçoivent !

encore une bévue qui signale un plus profond aveuglement, celui qui voudrait que l'humain puisse s'émanciper totalement de la nature !

Modifié par zeugma - 26.08.2019 22:39
-
-
16 interventions
---
22.09.2019 16:08

L'Humanité trahit-elle la nature ?

Et si nous sommes la nature , pourquoi trahirais je quelque chose puisque c'est la nature qui suit son court . Vers quoi ? Mais L'univers étant toutes les directions et ne se divisant pas vraiment , n'a pas vraiment de sens en tant que représentation qu'on pourrait s'e faire . Il suit un sens où , en rapport à un autre lui même ? Suis je l'univers ou un autre lui même ?
L'idée du sujet semble traduire une sorte d'extériorité de l'homme à la nature , en en faisant quelque chose que la nature jugerait comme étranger à elle .
La nature décide t'elle par choix de la réalité d'un extérieur ou d'un intérieur ou pas? N'est ce pas confondre absolument monde conventionnel avec monde réel ?

Modifié par Plouf - 22.09.2019 16:40
zeugma
zeugma
636 interventions
---
22.09.2019 18:46

L'Humanité trahit-elle la nature ?

non c'est se débarrasser de la préciosité des destructeurs de nature qui en psychologisant se complaisent dans leur médiocrité et l'absurdité d'une vision technologique du monde, c'est pour reprendre une nouvelle direction que le constat de la trahison s'avère indispensable et purgative !
Dernière intervention


Avertissements:

  • Les thèmes des débats sont proposés, exclusivement, par les débatteurs qui doivent préalablement s'être inscrits au sein de notre cercle philosophique en ligne "PHILO LIBRE EXPRESSION". L'éditeur s'en tient à la validation ou non des sujets ainsi proposés.
  • L’éditeur exerce un droit de regard et de censure à l'encontre de toutes les publications faites par les débatteurs dans l'espace «PHILO LIBRE EXPRESSION». Le cas échéant, il procédera, sans avis ni justification, à la suppression de toute parution concernant tout commentaire et toute publication qui ne correspondraient pas à sa ligne éditoriale.
  • L’éditeur se réserve le droit d’annuler immédiatement l’inscription d'un débatteur concerné par cette mesure et de supprimer purement et simplement tous ses droits de réinscription, sans qu’aucune justification ni argumentation soit nécessaire.



Philosophie par Internet, débat de philosophie, discussions philosophiques, cercle philosophique en ligne

Annonce

à découvrir

La conquête du Soi

Connexion à mon profil

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux.