Philo Libre Expression Cercle philosophique sur internet - débat de philosophie en ligne

Intervenir dans le débat de philosophieDernière intervention

Thème de discussion sélectionné:

L'art peut-il se passer des règles ?

Les interventions sont classées par ordre chronologique
09.05.2021 20:39

L'art peut-il se passer des règles ?

L'art étant le domaine de la créativité et de la spontanéité, il parait , au premier abord que c'est le propre de l'artiste de se passer des règles , d'aller vers le nouveau
Thème proposé par Morgane
Etre
Etre
25 interventions
---
20.05.2021 15:31

L'art peut-il se passer des règles ?

L’artiste est l’alchimiste de la métamorphose de l’information vers l’émotion, qu’il extirpe dans sa pureté ; et qu’il signifie dans ses réalisations. Grâce à son génie créatif, sublime, et à sa maîtrise technique, il module et embellit ses projections. Il rend visible ce qui est caché, en donnant une forme aux mystères. Dans les prémisses de la création artistique, mieux vaut ne pas saisir entièrement ce qu’on fait ; et aménager un espace pour l'imprévu, pour laisser du champ à l'inspiration et à l’audace.
Pitha
Pitha
38 interventions
---
20.05.2021 15:32

L'art peut-il se passer des règles ?

Le poète regarde, écoute, touche, sent, goûte, mange, respire, ressent, embrasse, explore, recueille, délivre, transmet... le monde avec son cœur et avec son esprit. La beauté, les savoirs, les pulsions, les désirs, les tourments... sont autant de réalités à transfigurer.
zeugma
zeugma
607 interventions
---
21.05.2021 13:25

L'art peut-il se passer des règles ?

le beau n'est pas un transcendantal comme l'être, le bien, le vrai, l'un, ceci et quelque chose...

pourtant il existe un bien commun artistique, qui fait que la création artistique a deux causes bien distinctes, et plus précisément elle est elle même la réunion de deux conceptions du réel…

Le réel sensible et le réel imaginé, car c’est une composition entre ce qui est et ce qui peut être qui maintient la création artistique dans une recherche de production, voir dans la reconnaissance de l’œuvre comme aboutissement d’un travail sans autre but qu’elle même (normalement)…

Synthétisant donc deux réels, cette activité est en quelque sorte le maintient d’une égalité dans le rapport du corps à son milieu, puisque l’œuvre devient grâce à l’activité conjointe du corps et de l’imagination, un réel susceptible de réaliser avec le milieu de vie, un nouveau rapport sensible…

De ce point de vue, le bien commun artistique est donc une contribution de l’individu à son milieu de vie parce qu’il ouvre une nouvelle manière de percevoir le réel mais aussi par une mise en commun d’un imaginaire collectif, d’où sont issues toutes les cultures dans leur unité interne et donc aussi dans leur diversité respective…

Ceci étant la première dimension du bien commun artistique qui permet de maintenir le partage et surtout les échanges entre les individus, la deuxième est plus particulièrement induite par la notion de beauté artistique qui reste en nombre de cas subjectivement une objectivité de signification, comme nous allons le voir maintenant…

La beauté révélée comme bien commun par l’art…

Depuis fort longtemps la notion de beauté est une forme déférente transitoire d’un attachement au réel sous son aspect bénéfique, c’est-à-dire qu’elle permet une correspondance entre les personnes par leur commune volonté de reconnaître le bien et de l’accomplir…
zeugma
zeugma
607 interventions
---
21.05.2021 13:25

L'art peut-il se passer des règles ?

Pour s’en rendre compte il suffit de retrouver toutes les particularités de la beauté qui donnent du sens à une situation liée au bonheur d’être présent ou aux émotions sensiblement agréables du corps, ces dernières étant particulièrement issues d’une osmose avec le milieu, qui génèrent directement une harmonie et donc un retour immatériel que l’on nomme: la beauté…

C’est pourquoi la beauté est autant dans le réel objectif que dans l‘appréciation subjective, pour s’en rendre compte là aussi, la notion du bien commun artistique est ce qui fait justement correspondre l’appréhension sensible individuelle et la recherche collective de la représentation du bien par le beau, comme ultime cadre évolutionnel de l’espèce humaine…


L’apport de l’art dans l’humanisme

Puisque qu’il existe une fonction commune entre l’art et l’humanisme, il est assez simple de percevoir la capacité inhérente de ces deux capacités à restituer une unité d’intentionnalité et de motivation, car l’art par l’œuvre effectuée génère une fusion entre l’inspiration et la réalisation, tout comme l’humanisme s’efforce de rassembler la compassion et la raison dans des projets collectifs…

L’art dans son maintient constant de la gratuité de sa productivité, participe à l’humanisation de la sensibilité collective car cette dernière tend toujours vers l’efficience pour elle-même et risque toujours de perdre cette attention au bien commun voulue gratuitement comme qualité de non-possessivité, dans cette perspective, l’œuvre d’art ne devrait jamais souffrir de l’appropriation privée, c’est-à-dire être occultée du public, de plus, puisque la notion de gratuité est centrale au vu du bien commun, l’art a aussi dans sa dimension passionnelle, un message d’amitié à délivrer au développement humaniste, tel que nous le voyons dans l’œuvre de Zola par exemple où la notion humaine de « gratuité » est retravaillée sous une acception du bien commun, comme zone de justice et d’émancipation de la liberté de conscience…
zeugma
zeugma
607 interventions
---
21.05.2021 13:26

L'art peut-il se passer des règles ?

suite et fin...

Cette approche artistique du bien commun par la gratuité pose en effet une circonlocution aux problèmes endémiques de pauvreté morale et corporelle que l’humanité transporte dans son histoire commune, et si l’œuvre de cet écrivain implique une justification de la responsabilisation collective du bien commun, elle le fait par sa voie la plus universelle, celle de l’empathie…

La représentation artistique est aussi une formulation du besoins de laisser des traces exclusives (causalité exemplaire) de la présence humaine, et en cela elle soutient donc le même effort que la recherche du bien commun dans l’apport singulier qu’il réclame, puisque qu’il ne se constitue que par l’unité des singularités individuelles tout comme l’Art se réalise par la singularité de chaque artiste…
Intervenir dans le débat de philosophieDernière intervention


Avertissements:

  • Les thèmes des débats sont proposés, exclusivement, par les débatteurs qui doivent préalablement s'être inscrits au sein de notre cercle philosophique en ligne "PHILO LIBRE EXPRESSION". L'éditeur s'en tient à la validation ou non des sujets ainsi proposés.
  • L’éditeur exerce un droit de regard et de censure à l'encontre de toutes les publications faites par les débatteurs dans l'espace «PHILO LIBRE EXPRESSION». Le cas échéant, il procédera, sans avis ni justification, à la suppression de toute parution concernant tout commentaire et toute publication qui ne correspondraient pas à sa ligne éditoriale.
  • L’éditeur se réserve le droit d’annuler immédiatement l’inscription d'un débatteur concerné par cette mesure et de supprimer purement et simplement tous ses droits de réinscription, sans qu’aucune justification ni argumentation soit nécessaire.



Philosophie par Internet, débat de philosophie, discussions philosophiques, cercle philosophique en ligne

Annonce

à découvrir

La conquête du Soi

Connexion à mon profil

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux.