Philo Libre Expression Cercle philosophique sur internet - débat de philosophie en ligne

Dernière intervention

Thème de discussion sélectionné:

Les activités créatives et intellectuelles.

Les interventions sont classées par ordre chronologique
27.02.2020 17:55

Les activités créatives et intellectuelles.

Les arts et les activités créatives et intellectuelles n’ont point de limites, ils tracent des sillons vers les étendues mystérieuses de la connaissance et de la félicité, et où se dresse l’inconnaissable dans sa splendeur. Ils libèrent l'imagination des carcans de l'éducation. Toute compréhension n'est qu’une fenêtre partiellement ouverte. Profanes et initiés sont conviés à faire l'expérience de l'amour, de la beauté, de la joie et du plaisir réunis; et, ils sont transportés vers l’acmé de la dimension mentale, jusqu'à l'éblouissement et l'extase. Chaque discipline intellectuelle, passionnelle et artistique formule et révèle dans son langage des univers emplis de finesses, de nuances, de sensations indéterminables et savoureuses; et réalise la métamorphose de l’information vers l'émotion et déverrouille les accès vers la spiritualité.
Thème proposé par Pitha
zeugma
zeugma
636 interventions
---
29.02.2020 10:31

Les activités créatives et intellectuelles.

Magistrale et clairvoyante préfiguration de ce que l'humaine nature aurait dû garder comme stimulation cérébrale au court de son évolution, alors que sa pitoyable course au"progrès"en a limité l'amplitude et l'harmonie...

ce sujet tombe à point nommé pour nous faire échanger "nos mondes intérieurs" qui reflètent en toute la diversité de ces individus, la multiplicité humaine dans ce qu'elle a de plus captivante...
Laine
Laine
287 interventions
---
29.02.2020 22:26

Les activités créatives et intellectuelles.

oui, très belle opportunité d'explorer l'univers du beau créé par l'humain.
Je reprends cette phrase de Zeugma : "Toute compréhension n'est qu’une fenêtre partiellement ouverte" et je ne résiste pas à citer le vénérable Chunryu Suzuki qui a dit : "Lorsque tu comprendras complètement une chose, tu comprendras tout".
L'art, les activités créatrices dans leur ensemble, est un excellent médium pour com-prendre l'acte créateur qui revient - normalement - à Dieu.
Créer réellement de toutes pièces - non pas une copie, une représentation, une interprétation, mais vraiment une création - offre effectivement cette opportunité d'entrouvrir la fenêtre de l'aspect humain (vrai et originel) généreux, gai et créateur, le summum étant certainement la création gratuite, pure expression et issue d'une contemplation, elle aussi gratuite....
L'activité intellectuelle me semble plus ardue avant d'être "rétributrice" en termes d'élévation spirituelle...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
13.03.2020 08:41

Les activités créatives et intellectuelles.

en premier je reprend votre dernière phrase Laine: "L'activité intellectuelle me semble plus ardue avant d'être "rétributrice" en termes d'élévation spirituelle..."

-en effet la recherche de vérité par l'intelligibilité philosophique est ardue, car elle porte en elle une des difficultés majeures de notre présence au monde, celle de la cohérence dirigée vers la cohésion...
mais même si cette voie réclame un effort d'attention au réel et une conceptualisation spécifique au sujet étudié (les diverses parties de la philosophie), il reste que nous ne pouvons pas faire l'impasse sur cette quête car au terme il se peut que la sagesse nous révèle ce qu'aucune autre intelligibilité ne le puisse...

et vous dites ensuite : " Créer réellement de toutes pièces - non pas une copie, une représentation, une interprétation, mais vraiment une création"
-c'est un point qu'il serait très utile que vous développiez tant notre sens de la création est depuis fort longtemps associé à une empreinte partielle dans le temps et l'espace de la matière, même si elle est concomitante à la vitalité de l'esprit immatériel qui nous constitue...

tout comme cette autre phrase Laine : "L'art, les activités créatrices dans leur ensemble, est un excellent médium pour com-prendre l'acte créateur qui revient - normalement - à Dieu."

personnellement il me semble que les activités créatives sont autant d'expériences que l'humanité se donne pour s'approcher de sa propre création...mais est-ce-que cette vision rejoint la votre ?

pour la phrase de Chunryu Suzuki : "Lorsque tu comprendras complètement une chose, tu comprendras tout".
nous aurons sûrement une occasion de l'expliciter dans l'autre sujet : qu'est-ce-que l'intelligibilité du réel ?


P.S: Laine la phrase : "Toute compréhension n'est qu’une fenêtre partiellement ouverte" n'est pas de moi ni le sujet non plus, j'en remercie donc l'auteur-e- ? il mérite une attention particulière car son développement pourrait bien nous faire découvrir quelque chose de précieux par l'analogie entre la création artistique et la création ex nihilo attribuer à l'être premier que les traditions religieuses nomment Dieu...

Modifié par zeugma - 16.03.2020 12:45
Laine
Laine
287 interventions
---
16.03.2020 18:49

Les activités créatives et intellectuelles.

Je ne vois guère d'autres motivations que celle effectivement du vajradhara (réalisation complète) au moyen des outils présents ici bas et concrétisés dans la matière. Appelons-la "la sagesse" ; indéniablement celle-ci s'accompagne de la paix et la sérénité (du bien chez-soi / soi intérieur) puisque dénué de fragmentation : unifié donc apaisé.
S'agissant de l'art, j'expérimente un mode d'expression dont j'essaie de ne pas m'emparer ; j'essaie de laisser advenir ce qui doit advenir, à l'aide de pinceaux, couteaux, éponges...et peintures, sans autre finalité que laisser couler ce qui doit sortir, donc sans finalité de "produire" quelque chose de particulier ; en fait, ce qui est plaisant, c'est justement être devant un espace vierge et le remplir sans contrôler (ou à tout le moins, s'abandonner au maximum).
Ensuite, le résultat (et/ou la réaction) sont intéressants à observer ; tentative de ne pas porter de jugement et ce qui est troublant c'est qu'un résultat qui dérange se trouve être finalement adopté, agréé, après une période...de digestion peut-être...
voilà ce que je nomme un art brut ; sans maîtrise (ou le moins possible...) et un regard dénué de jugement sur le résultat.
L'erreur vient de ce que l'homme cherche en dehors de lui ce dont il dispose déjà en lui...peut-être qu'un bon confinement réveillera les consciences....
zeugma
zeugma
636 interventions
---
17.03.2020 09:35

Les activités créatives et intellectuelles.

je reprend avec l’acuité événementielle votre dernière phrase Laine : " L'erreur vient de ce que l'homme cherche en dehors de lui ce dont il dispose déjà en lui...peut-être qu'un bon confinement réveillera les consciences..."

car en effet les activités créatives et intellectuelles, pour vous l'art graphique pour moi la poésie, nous font toucher l'interstice du vide laissé entre notre présence et celle du monde...

tant au plan de la réflexion que sur celui des activités créatives, nous postulons pour un état de présence aux autres et au monde des phénomènes qui soit possiblement sans erreur et sans regret, tel que l'art et la philosophie parfois nous le permettent dans un certain repos...

c'est aussi pourquoi l'activité créative ou intellectuelle est un risque incontournable pour passer le temps et le lieu et être en relation avec, soit d'autres personnes soit "le réel", si bien que tout travail qui déroge à une forme de découverte de ce repos en ressassant une pensée ou une activité, devient stérile et s'oppose au mouvement de la vie...
Laine
Laine
287 interventions
---
17.03.2020 10:38

Les activités créatives et intellectuelles.

...passer le temps et le lieu, n'est-ce pas être tout simplement...
l'écriture, la peinture, la philosophie et toutes sortes de "subterfuges" pour passer le temps et cependant, cette notion de temps, tout comme la notion de réel, nécessite d'être cernée.
La poésie n'est autre que la vie elle-même ; quand on accède à cette immensité profonde dont nous sommes tous issus, existe t'il plus belle présence que celle qui est lorsque l'on est.
On ne naît pas, on est.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
17.03.2020 18:59

Les activités créatives et intellectuelles.

le temps, dans le contexte de la question qui nous occupe ici, est effectivement une juste parité de notre élan vital et de la viduité de notre repos, car il amène à mettre en relation deux mouvements qui se conjuguant, nous libère de tout conditionnement et nous permet certaines déterminations...

de fait, les activités créatives et intellectuelles sont issues de capacités temporellement stables en nous et sont disponibles en vue de nous intégrer au réel, mais pas comme une pièce de puzzle, plutôt comme conscience participative au tout, c'est pourquoi nous les considérons souvent à tord comme des passe-temps, alors que nous devrions les voir comme des portes ouvertes sur le réel comme il est dit dans le sujet initial...

le temps comme capacité stable peut étonner mais il est vraiment un des piliers de la vie du corps et de la vie de l'esprit, pour le corps il est lié à la croissance et aux mouvement local, et pour l'esprit le temps diffuse une part de la forme de l'âme dans toutes nos activités car c'est toujours dans la succession et le recouvrement que la mémoire (par exemple) procède, or le recouvrement et la succession sont deux interpénétrations du temps cosmique en nous...

Modifié par zeugma - 17.03.2020 19:03
Laine
Laine
287 interventions
---
17.03.2020 21:13

Les activités créatives et intellectuelles.

...la notion de temps prend (étrangement) plus sa fonction dans la transmission pour moi ; je crois très sincèrement à la mémoire d'espèces, à la mémoire ancestrale, la mémoire profonde de notre évolution sur des millénaires et je perçois bien, à travers ces âges là, ce que vous nommez le recouvrement et la succession.
Je perçois aussi assez aisément la notion d'espace (et donc de temps également) grâce aux voyages astraux, activité récréative s'il en est...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
18.03.2020 15:31

Les activités créatives et intellectuelles.

non pas les voyages spatiaux corporels ou techno-scientifiques, qui ne sont pas seulement récréatifs mais illusoires, de cette illusion qui fait que certains se détournent des vraies questions vitales pour en entraîner d'autres dans une hypothétique survie intersidérale...

non, nous sommes bien en train de parler du temps cosmique qui nous affecte par la place que notre corps a dans l'espace qu'il "occupe", c'est-à-dire par les limites qu'il partage avec les autres corps (humains ou pas) et que ses activités font passer de tel état à tel autre...

le lieu comme signification de notre interdépendance créative et intellectuelle devrait nous aider à y voir plus clair n'est-ce pas ?
Laine
Laine
287 interventions
---
18.03.2020 19:49

Les activités créatives et intellectuelles.

le lieu nous sert, à tout le moins, de percevoir que nous avons des semblables mais aussi des dissemblables et la perspective d'un autre lieu laisse l'opportunité d'autres représentations de la vie sous une forme qui nous est inconnue à nous dans les limites accessibles qui nous sont offertes (les limites cosmiques).
Mais oui, le lieu nous permet de nous situer dans un état d'interdépendance créatrice et intellectuelle donné tout en offrant l'opportunité d'explorer d'autres "univers" ; cela s'appelle l'extrapolation...et cette activité me semble bien relever des activités créatives et / ou intellectuelles...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
19.03.2020 09:01

Les activités créatives et intellectuelles.

Laine vous percevez fort bien la résolution du lieu comme possible relation des limites vitales, mais que dire du corps comme lieu lui-même qui serait comme le microcosme évolutif du macrocosme qu'est l'univers, car les activités créatives et intellectuelles nous interpellent sur nos dispositions naturelles à être, en tant qu'individu corporellement localisé, une forme qualitative en acte qui résume la quantité en puissance du cosmos comme lieu, et cela par le saut ontologique que produit la vie...

Modifié par zeugma - 20.03.2020 10:26
Laine
Laine
287 interventions
---
20.03.2020 18:21

Les activités créatives et intellectuelles.

J'ai peine à penser que le corps constitue le microcosme évolutif du macrocosme nommé univers.
Mon approche du corps est plutôt celle d'une enveloppe, espace d'expériences terrestres dans un espace plus grand encore intersidéral et/ou cosmique offrant effectivement l'opportunité d'explorer des modes d'être au monde.
La pratique d'un art, quel qu'il soit, relève de ce champ d'expérience mais n'est pas limitatif. Etre au monde est aussi, et surtout, être avec son prochain.
La pratique d'un art laisse entrevoir notre aspect divin par l'acte de création (puisque la création est l'acte divin par excellence).
L'origami, par exemple, est un art et pourquoi ? Tant celui qui pratique en débutant, que celui qui pratique depuis des dizaines d'années, est un artiste.
A mon sens, est nommé art tout ce qui a pour finalité d'accéder à une forme d'absolu, de perfection et/ou de beauté (encore que cette notion soit subjective).
Mais si l'on considère l'acte créatif, ce n'est pas tant ce qui "sort" de la pratique qui est intéressant que l'état dans lequel on se place pour le réaliser. De façon synthétique, j'ai le sentiment que c'est l'intention qui fait l'art.
Je prends un exemple personnel : j'ai pratiqué le tango argentin plus de 10 années : cette discipline est, elle aussi, artistique car elle offre un large panel de propositions en termes de création ; à deux, on crée un véritable morceau d'art éphémère parce qu'il y a, de la part des deux partenaires, une volonté partagée d'émettre du beau, de faire partager des émotions et toute l'application et la détermination des danseurs est nécessaire à créer cet espace de création.
L'art est une des voies pour donner (et recevoir) des émotions ; il en existe d'autres.
Je pense sincèrement que notre participation au monde avec l’intentionnalité du partage d'amour et de joie, se répercute dans l'univers et magnifie la création divine dont l'homme n'est qu'un simple rouage.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
21.03.2020 10:27

Les activités créatives et intellectuelles.

tout d'abord merci de votre retour d'expérience Laine car en philosophe réaliste, ne pouvant pas expérimenter chaque situation, il est heureux qu'une présence amie offre un témoignage indispensable pour saisir les qualités spécifiques de telle ou telle expérience...


ensuite je reprendrais votre phrase inaugurale : "J'ai peine à penser que le corps constitue le microcosme évolutif du macrocosme nommé univers."
si j'ai posé la possibilité que chaque activité créative ou intellectuelle soit une des manifestations de l'évolution du corps, c'est que la vie est belle et bien elle aussi une des manifestations de l'involution de l'univers..

non pas uniquement que le corps "résume" par son activité évolutive la totalité de l'univers, cela d'autres l'on déjà théorisé dans certaines spiritualités ou pensées philosophiques, mais plutôt que la place du corps humain attribue par son évolution ce que l'univers porte comme capacité à singulariser tel lieu par telle limite...

or, la présence de tel individu ne se réduit donc pas à être un rouage dans le tout qu'est l'univers, mais il manifeste par sa présence l'affirmation de l'être, de l'acte et du singulier...

la vie ainsi n'est plus regardée uniquement comme médiante mais comme état ontologique opérant en acte la potentialité de la matière...

ainsi ramener la vie à ses caractéristiques matériels fussent-ils entièrement énumérés, ne dit pas ce qu'elle est comme existence singulière unifiée et finalisée par vous, moi, telle autre personne et bien évidement tel animal, telle plante ou tel arbre, et même tel virus !

nous sommes là dans la recherche du fondement de la créativité et de l'activité de l'intelligence, qui naturellement provient et se dirige vers la singularité de chacun, car il ne faut pas s'y tromper, l'art et l'intelligibilité n'existe que dans la reconnaissance simultané de telle personne, qui fait passer de la puissance à l'acte le lieu qu'elle est par les limites qu'elle a...

Modifié par zeugma - 21.03.2020 10:29
Laine
Laine
287 interventions
---
21.03.2020 14:20

Les activités créatives et intellectuelles.

"il manifeste par sa présence l'affirmation de l'être, de l'acte et du singulier..."
nous parlons ici du corps.
Je dirais volontiers qu'il s'agit d'une potentialité d'être, une potentialité d'intelligence et une potentialité d'interaction et/ou d'interdépendance, une potentialité de singularisation dans et en adéquation avec un grand tout, oui.
Et vous, comment ressentez-vous cette nécessité d'écrire, de poser..des mots, de façonner des phrases ? comme un acte intellectuel ou comme une fulgurance ? comme une façon d'être au monde ? comme votre mode d'expression singulier ?
L'écriture est explosive et exaltante lorsqu'elle sort de nos tripes (mais en cela rien de différent avec les autres formes d'art, je pense).
les activités créatrices et intellectuelles sont finalement une ouverture au monde, une opportunité de se saisir du réel, le faire migrer par notre filtre personnel et le restituer teinté de ce qui nous meut et nous émeut ; alors il s'agit bien de l'âme qui parle dans l'acte créatif...n'est-il pas...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
21.03.2020 14:33

Les activités créatives et intellectuelles.

Laine, comme un service gratuit je ressens le désir d'écrire ....
zeugma
zeugma
636 interventions
---
21.03.2020 14:38

Les activités créatives et intellectuelles.

mais réfléchir n'est pas comme poser un acte de création artistique, car la pensée n'est jamais une oeuvre en tant que telle, elle devient une propriété de transduction sitôt qu'elle est émise et ne nous appartient donc plus, ni dans sa conceptualisation, ni dans son efficience, c'est pourquoi il est toujours prudent de ne pas la divulguer à tord et de travers...
Laine
Laine
287 interventions
---
22.03.2020 17:30

Les activités créatives et intellectuelles.

La pensée n'est qu'une production de l'esprit, je crois.
Non seulement il est plus prudent de ne pas la divulguer à tort et de travers, mais aussi il serait peut-être bon d'en analyser le façonnage.
La pensée, effectivement, nous incite à l'analogie, la comparaison avec quelque chose que l'on a déjà vécu et, par cette action, elle réveille des émotions passées - soit douloureuses, soit bienheureuses - ayant pour effet qu'elles (les émotions) nous coupent du présent, de l'instant et créent finalement l'espace nécessaire à l'ego pour se manifester et s'inviter à la danse de l'esprit ; le hic est de se laisser emporter par ses pensées ; les identifier, en observer la fabrication permet de ne pas se prendre pour elles et de ne pas se laisser envahir par l'ego qui - immanquablement - récupérera l'action et là donc, plus de spontanéité et donc, je vous rejoins...
" elle est émise et ne nous appartient donc plus, ni dans sa conceptualisation, ni dans son efficience"...
Le sujet évoque les activités créatives et intellectuelles : est-ce que l'une empêche l'autre ?
Qu'est-ce qu'une activité intellectuelle ? Est-ce une activité qui s'empare d'un sujet attrayant pour l'esprit à la manœuvre jusqu'à en extraire une substance qui puisse devenir créatrice (d'une école de pensée, d'un concept...) ? ...et dans ce sens, c'est une activité créative....
zeugma
zeugma
636 interventions
---
23.03.2020 13:45

Les activités créatives et intellectuelles.

sur ce sujet, Laine je reprends votre exposé in extenso pour vous donner point par point mon avis...

je vous cites:
* "La pensée n'est qu'une production de l'esprit, je crois."*

il y a peu un autre interlocuteur affirmait que la pensée est comme la sécrétion de notre cerveau, comme une sueur incontrôlable venant des glandes sudoripares(dixit lui), or, mon avis est que la pensée n'est pas une production de l'esprit mais l'élan personnel de notre conscience cherchant à manifester la vie, ce qui se résume autrement dit à considérer la pensée non plus comme l’extériorisation de nous même, mais plutôt comme intériorisation du réel en nous...
(déjà au moyen-âge l'on avait émis cette explicitation)...

vous poursuivez en disant:
* "Non seulement il est plus prudent de ne pas la divulguer à tort et de travers, mais aussi il serait peut-être bon d'en analyser le façonnage."

la pensée n'est pas comme une motte de glaise entre les mains d'un potier, cela c'est la connaissance et de ne pas distinguer la pensée et la connaissance revient à faire de celle-ci ce que la première ne sera jamais, à savoir : la personnalisation de notre présence en ce monde...

puis vous dites:
*"La pensée, effectivement, nous incite à l'analogie, la comparaison avec quelque chose que l'on a déjà vécu et, par cette action, elle réveille des émotions passées - soit douloureuses, soit bienheureuses - ayant pour effet qu'elles (les émotions) nous coupent du présent, de l'instant et créent finalement l'espace nécessaire à l'ego pour se manifester et s'inviter à la danse de l'esprit ; le hic est de se laisser emporter par ses pensées ; les identifier, en observer la fabrication permet de ne pas se prendre pour elles et de ne pas se laisser envahir par l'ego qui - immanquablement - récupérera l'action et là donc, plus de spontanéité et donc, je vous rejoins...
" elle est émise et ne nous appartient donc plus, ni dans sa conceptualisation, ni dans son efficience"..."

là encore je parlais de la pensée émise dans le discours pas de la pensée comme vitalité de l'intelligence, quand à l'impacte de notre psychologie sur notre pensée, il me semble qu'il n'y a rien de plus régressif que de caractériser le dynamisme de l'intelligence par le ressentit psychique que telle ou telle retour d'expérience produit !
à cette erreur fondamentale qui est beaucoup plus qu'une confusion mais franchement une imposture du vécu psychique sur notre vie spirituelle, seuls les psys de tous poils ont le privilège mais pas vous Laine je l'espère...


vous concluez ainsi :
*"Le sujet évoque les activités créatives et intellectuelles : est-ce que l'une empêche l'autre ?
Qu'est-ce qu'une activité intellectuelle ? Est-ce une activité qui s'empare d'un sujet attrayant pour l'esprit à la manœuvre jusqu'à en extraire une substance qui puisse devenir créatrice (d'une école de pensée, d'un concept...) ? ...et dans ce sens, c'est une activité créative...."

non, car le fruit de l'activité intellectuelle n'est pas une oeuvre si l'on définie l'oeuvre comme la réalisation transformant une matière formelle (bois, peinture, même les mots) en une autre forme matérielle...
la pensée n'est pas l'addition ou la soustraction ou la division de concepts, (ça c'est uniquement vrai du raisonnement mathématique) car elle n'est pas finalisée pour un résultat, pas même pour être l'adéquation du réel,(cela c'est la définition de la vérité "Veritas est adaequatio intellectus rem"), la pensée est la manifestation de la présence d'une personne, par le langage oral ou corporel ou même affectif(attention affective à l'autre que l'on aime) mais ne peut en aucun cas est confondue avec le concept ou l'expression du concept...


et la pensée n'est pas une oeuvre pour une autre raison, c'est que comme je vous le disais " elle est émise et ne nous appartient donc plus, ni dans sa conceptualisation, ni dans son efficience"..." alors que la propriété de l'oeuvre artistique reste reliée à son créateur, la pensée ÉMISE est sans propriété dans le sens ou elle devient, après l'avoir communiquée, une connaissance/information pour une autre personne, qui par son intelligence unifiera à son tour les qualités de raisonnement présentent dans la pensée de le personne qu'elle a lu ou entendu, c'est pour cela que je disais qu'il faut avoir de la prudence lorsque l'on communique sa pensée...

Modifié par zeugma - 25.03.2020 20:20
Laine
Laine
287 interventions
---
23.03.2020 22:03

Les activités créatives et intellectuelles.

je retiens ça, qui me plait bien :

"l'élan personnel de notre conscience cherchant à manifester la vie, ce qui se résume autrement dit à considérer la pensée non plus comme l’extériorisation de nous même, mais plutôt comme intériorisation du réel en nous..."
Dernière intervention


Avertissements:

  • Les thèmes des débats sont proposés, exclusivement, par les débatteurs qui doivent préalablement s'être inscrits au sein de notre cercle philosophique en ligne "PHILO LIBRE EXPRESSION". L'éditeur s'en tient à la validation ou non des sujets ainsi proposés.
  • L’éditeur exerce un droit de regard et de censure à l'encontre de toutes les publications faites par les débatteurs dans l'espace «PHILO LIBRE EXPRESSION». Le cas échéant, il procédera, sans avis ni justification, à la suppression de toute parution concernant tout commentaire et toute publication qui ne correspondraient pas à sa ligne éditoriale.
  • L’éditeur se réserve le droit d’annuler immédiatement l’inscription d'un débatteur concerné par cette mesure et de supprimer purement et simplement tous ses droits de réinscription, sans qu’aucune justification ni argumentation soit nécessaire.



Philosophie par Internet, débat de philosophie, discussions philosophiques, cercle philosophique en ligne

Annonce

à découvrir

La conquête du Soi

Connexion à mon profil

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux.