Philo Libre Expression Cercle philosophique sur internet - débat de philosophie en ligne

Intervenir dans le débat de philosophieDernière intervention

Thème de discussion sélectionné:

Raison de l'existence

Les interventions sont classées par ordre chronologique
zeugma
zeugma
636 interventions
---
12.02.2020 11:27

Raison de l'existence

Laine vous dites : "La vacuité de l'existence est tangible dans le silence ; se sentir plein de ce vide est une expérience phénoménale : sans raison, sans cause, sans sens, sans devenir même que l'instant..."

il me semble que ce vide tant évoqué par la méditation bouddhique pose en effet une forme de dépassement de la raison de l'existence, mais pas de la gratuité d'exister que les sages font souvent mention comme du plus pur des joyaux...
Laine
Laine
287 interventions
---
12.02.2020 21:38

Raison de l'existence

...qu'espérer d'autre que la gratuité d'exister ??..exister c'est être et si l'acte d'être n'est pas gratuit, on n'est pas, on fabrique un être...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
13.02.2020 10:36

Raison de l'existence

tout à fait d'accord avec ce que vous nous dites Laine et c'est même là, à mon avis, que commence la réflexion sur la capacité de l'intelligence humaine à connaître sa propre existence, puisque la conscience d’exister ne lui vient pas uniquement par l’effet sensible de ses actions, mais aussi par la saisie de l’être en tant qu’être…

Distinguer l’être au travers de ses déterminations, mais aussi par induction, poser l’universalité de l’être comme l’incontournable réel nécessaire, ou admettre une participation par réception; réclame de l’intelligence une acceptation qui dépasse l’unique faculté de la raison, puisque que c’est volontairement que l’être est découvert comme cause et fin univoque de tout ce qui existe…

C’est d’ailleurs autour de cette question que Dun Scot dans la collatio 24 postule que cette univocité de l’être nous permet de remonter à l’être premier, Dieu…

Et nous lisons dans le commentaire de St Thomas d’Aquin du liber de causis, lectio 12 : « Une chose peut être dite d'une autre causaliter, comme la chaleur se dit du soleil; essentialiter, c'est-à-dire naturellement, comme la chaleur se dit du feu; enfin secundum quaedam posthabitionem, c'est-à-dire comme conséquence ou selon la participation : lorsqu'une chose ne possède pas telle détermination en plénitude, mais selon un mode second et particulier, comme la chaleur est trouvée dans les premiers éléments, et non en plénitude, comme elle l'est dans le feu. Ainsi ce qui est essentialiter dans le premier est, dans le second et le troisième, par participation; ce qui est essentialiter dans le second est, dans le premier causaliter et dans le troisième par participation; mais ce qui est dans le troisième essentialiter est, dans le premier et le second, causaliter. Et de cette façon, tout est dans tout. Mais parce que l'auteur de ce livre ne pose pas de formes séparées, quand il dit que l'être, la vie et l'intelligence sont les uns dans les autres, il faut le comprendre comme valant pour les réalités qui ont l'être, la vie el l'intelligence. Parce que dans l'être même, selon sa propre notion, le vivre et l'intelliger sont trouvés causaliter; et ceci, selon le mode par lequel il a été dit dans la proposition 1 que l'être est la cause première, le vivre et l'intelliger, causes secondes. »

Nous avons donc comme notion d’intelligibilité du réel trois « implications » de l’être en t’en qu’être et cela confer au jugement d’existence une triple dimensions, car si il s’applique universellement à tout ce qui existe, il le fait avec une distinction qui provient de la réalité qu’il connaît, plus cette réalité est en acte plus il la perçoit par participation, plus la réalité est en puissance plus il la connaît selon sa cause (loi de causalité naturelle) ou son essence (universellement, l’idée de Platon)…


Bref, si la raison de l’existence est à rechercher, elle l’est sous cette triple divisions de l’être en acte selon la puissance respective de chaque être, et uniquement par un acte de contemplation pour l’être premier, acte pur…
Laine
Laine
287 interventions
---
14.02.2020 20:44

Raison de l'existence

...comme vous l'écrivez : "si - et seulement si - la raison de l’existence est à rechercher...car il s'agit bien d'une démarche, d'un engagement spirituel intentionnel.

On ne peut pas être en niant les autres et on ne peut pas être non plus en s'assimilant à l'autre ; c'est donc dans une démarche d'autonomisation, de responsabilisation et d'amour - envers soi et envers autrui - qu'un chemin de découverte de l'Etre est possible, tant de l'Etre premier que le sien propre ; ce que j'aime chez SPINOZA c'est précisément cette idée de substance infinie - et finalement sécable à l'infini - dont nous sommes, nous aussi, du même bois ; la recherche de l'aspect du divin en chacun de nous me semble être une bonne raison de l'existence ; enfin cela vous le savez déjà...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
15.02.2020 09:40

Raison de l'existence

Laine vous nous dites : " ce que j'aime chez SPINOZA c'est précisément cette idée de substance infinie - et finalement sécable à l'infini - " l'infini sécable n'appartiendrait qu'à la matière si nous la voulions infini en puissance, mais une substance infini ne peut s'appliquer à une réalité qui justement est infini en acte et donc pas du tout sécable, ce que certains nomment "attributs" de Dieu c'est uniquement à partir des effets pour nous constatables mais en Dieu il n'y a pas un avant l'action et un après ni l'idée d'un projet ni aucune choses de cet ordre...

puis vous précisez : "dont nous sommes, nous aussi, du même bois ; la recherche de l'aspect du divin en chacun de nous me semble être une bonne raison de l'existence ; enfin cela vous le savez déjà..."

là encore entendons nous bien sur la distinction entre les natures respectives divine et humaine, (qui il est vrai réclamerait plus de développement que ces quelques lignes), nous sommes par participation, c'est-à-dire que l'acte créateur actuel qui nous maintient existant est divin, mais cela ne nous donne pas une nature divine pour autant, c'est pourquoi Spinoza comme tant d'autres gnostiques ont permuté la puissance et l'acte dans leur recherche de la causalité première de notre être singulier, et finalement se sont investis des mêmes spécifications que l'acte créateur,...

P.S je ne préciserais pas en quoi ni pourquoi leur jugement s'est fourvoyé autant, cela nécessiterait une critique fine de leurs écrits à la lumière d'une théologie naturelle reprenant point à point leurs options, mais si au moins ils ont su réveillé chez certaines personnes un intérêt pour ces questions, alors leurs erreurs s'en trouvent amoindries...

Modifié par zeugma - 21.02.2020 11:27
Laine
Laine
287 interventions
---
18.02.2020 13:32

Raison de l'existence

Je ne crois pas qu'une lecture ou une autre ait gouverné, pour ce qui me concerne, un quelconque intérêt pour la spiritualité ; tel ou tel auteur peut venir étayer et/ou dissuader de tel ou tel ressenti, gardant à l'esprit (et au coeur) de rester au plus près de la foi d'enfant et de l'état de spontanéité finalement naturel qui est le nôtre, avant les conventions, les conditionnements et les interdits d'une éducation...laquelle effectivement s'inscrit dans un schéma coercitif (le tout étant bien cadenassé par l’éducation nationale) appuyé et démontré par une intelligentsia accréditée de "sachants" (pauvres ignorants que nous sommes...) ; aucun d'entre nous n'est plus savant que l'autre...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
21.02.2020 11:50

Raison de l'existence

Laine vous écrivez : " aucun d'entre nous n'est plus savant que l'autre..."

certes si nous postulons l'individuation comme unique propédeutique, il se peut que le savoir soit une quantification d'informations plus ou moins bien organisées en réseau, mais si nous cherchons ce qu'est l'intelligence dans la nature et pour la nature, nous pourrions dire que le savoir n'est pas seulement quantitatif, mais bien qualitatif, en ce qu'il permet un échange spécifique entre individus, et ouvre donc dans la nature une modalité de contact qui existe déjà pour les autres animaux, dans la matière vivante végétal et même dans la matière non-vivante sous des formes premières selon ses dispositions, ainsi se trouve de facto justifier l'existence de la raison (qui nous donne de communiquer) mais aussi la raison de l'existence qui reposerait en partie sur l'échange d'informations... (l'autre partie étant l'amour comme dit précédemment)


P.S cette dernière affirmation est à revoir et à relativiser si nous l'appliquons aux systèmes médiatiques d'informations qui ne sont que la caricature de l'échange d'informations de la nature...

N.B le travail de thèse de G.Simondon nous fourni une visualisation de cette transduction évolutive de l'intelligence...
Garland
Garland
2 interventions
---
12.04.2020 02:36

Raison de l'existence

Bonsoir,

Quelle est la raison de l’existence (chez l’homme) ?

Cette question s'adresse à des êtres intelligent sachant se servir de technologies commune qu'ils sont seuls à savoir utiliser. Ils sont capable de comprendre et de raisonner à cette question. Ils sont humains, issue d'une évolution logique et cherchent à résoudre à présent ce genre de question collective.
Quelle est la raison de l'existence humaine donc ? Et bien suivons simplement et sûrement nos têtes forte (nos scientifiques) et leurs recherches. Je pense qu'il n'y a pas de raison précise, sauf une évolution logique de certaines bactéries soumis à leur milieux hostile. L'instinct de survie est et continue certainement à être un facteur prédominant pour cette évolution, cette adaptation, cette raison d’être.

Vous êtes là aujourd'hui à vous posez cette question et ou à tenter d'y répondre. Qu'est ce qui fait que vous, être unique, êtes ici à présent ? Vous ne l'avez pas choisi, personne ne vous l'a demandé, seul vos parents issue de cette évolution décidèrent un jour (ou pas) d'engendrer.

Chercher d'où l'on vient, qui nous sommes, où allons nous sont des choses naturelles mais acceptons une fois pour toutes que nous sommes juste un maillon de l'évolution et que dans un milliard d'années nous ne serons plus mais que notre forme encore plus évoluée ou une autre aura pris notre place et que nous (ici même) ne serons plus rien, donc acceptons, profitons, faisons de notre mieux, analysons et prenons attention à ce qui nous entoure pour le bien de tous à présent.

L'homme de demain, s'il est encore, continuera cette évolution soumit à son environnement tout en cherchant à atteindre peut être son but ultime: son bien être.
Mais sans qu'il s'en rende compte (en tout cas actuellement est ce qu'une majeure partie de la population en a conscience ?), ce qui continuera à le faire toujours avancer sera toujours l'instinct de survie héritée des premières bactéries, il faudra qu'il puisse continuer alors à se reproduire, (de diverse manières) et comme il n'aime pas vivre en milieu trop clos alors il cherchera toujours à investir de l'espace sur terre ou ailleurs.

Sur ce bonne nuit

Modifié par Garland - 12.04.2020 02:49
zeugma
zeugma
636 interventions
---
12.04.2020 08:08

Raison de l'existence

Même en ne reprenant que le début du texte précédent, nous trouvons trois présupposés affirmés comme des évidences, alors que le sujet dans son ensemble avait déjà progressé vers une recherche de la raison de l'existence qui puisse nous faire approcher de la finalité ultime de la personne humaine, ce qui est une régression comme nous allons le voir maintenant...

Alors non cette question ne s'adresse pas uniquement et scientifique, et même plus que cela, la recherche scientifique ne peut en aucun cas trouver le "pourquoi" de l'existence puisqu'elle est enfermée dans le "comment" la vie se développe...

ainsi métaphoriquement au corps humain, si vous connaissiez tous les matériaux d'une maison dans leurs compositions particulières et que vous avez le savoir de chaque métier qui est à l'oeuvre pour la construire, et que vous pouviez rassembler la bonne quantité de ces matériaux au meilleur lieu et au meilleur moment pour réaliser cette maison, cela ne servirait à rien si vous n'y vivez pas personnellement, et comme dans le sujet sur le choix, l'intérêt et le déterminisme, (surement du même auteur que ce post), il y a un manque de finalité évident qui enferme le raisonnement sur la matérialisation de la condition humaine, et ne peut plus voir sa finalité spirituelle, à savoir la vérité et l'amour à rechercher en chaque réalité...

Tout le reste du texte étant parti d'une vision tronquée du réel, n'a pas plus de pertinence et reste en attente d'un éclaircissement qu'il serait utile de fournir si et seulement si son auteur en avait le désir, car il ne sert à rien de proposer une recherche de vérité à ceux qui se contentent de voir le réel comme l'agencement aléatoire de la matière, la cause matérielle étant une cause errante, la suivre est gage de perdition...

P.S une simple lecture des ouvrages parlant de l'épigénétique devrait éclairer l'auteur du post précédent sur l'inanité de son explication de l'évolution biologique...

Modifié par zeugma - 12.04.2020 10:36
Garland
Garland
2 interventions
---
12.04.2020 18:13

Raison de l'existence

Vous pensez donc que la recherche scientifique est enfermée dans le "comment" la vie se développe.

De mon point de vue je pense qu'elle s'efforce beaucoup de répondre au pourquoi, sinon pourquoi s’intéresserait elle autant à nos origines et chercherait elle à remonter le plus loin possible de l'origine de la création de notre planète à l'origine de la création de l'univers voir des autres univers ?

Concernant l'amour si on reprend notre évolution, ne serait il pas intéressant de penser que cet amour soit issue de notre adaptation nous permettant de continuer notre marche ? Car si pas d'amour alors surement pas de but (ou alors destructeur/autodestructeur ?) et si pas de but alors donc pourquoi continuer ? L'amour est très certainement un leitmotiv qui nous permet de nous sentir bien dans ce monde et qui nous motive a faire beaucoup de choses, si on n'aime pas son métier alors on ne se sent pas bien on ne veut plus y retourner car nous ne sommes plus motivé, si on n'aime pas la personne avec qui on vie alors on ne va pas bien non plus, de même si on ne s'aime pas soi même alors plusieurs pathologies peuvent nous affecter, dépression entre autre. L'amour ne nous permet il pas par la même occasion de nous reproduire ? Si pas d'amour certainement pas d'enfant ou alors sous contrainte ou sous une autre forme de procréation. Que va faire un être qui ne ressent ni ne donne d'amour ? Sans amour la vie serait si triste et déprimante, alors pourquoi continuer à la vivre ? Oui je pense que l'amour est essentiel à notre existence pour nous même (notre bien être) mais aussi pour notre évolution.

Pourriez vous m'expliquer ce que vient faire ici l'épigénétique ? Je faisais plus référence aux théories de l'évolution.

Peut être que je ne suis pas bien exprimé :
Ici j'aurai plutôt du dire :
"mais ne pouvons nous pas envisager être un maillon de l'évolution de notre espèce et que sûrement d'ici un milliard d'années nous serons sans doute différent de ce que nous sommes aujourd'hui (référence encore à l'évolution de l'être humain où la forme de nos plus lointains ancêtres et notre forme actuelle sont assez différente)"
à la place de :
"mais acceptons une fois pour toutes que nous sommes juste un maillon de l'évolution et ..."

Mais je vous l'accorde cette partie n'est pas essentielle à ce que je souhaitai apporter. Reprenant le sujet j'admet volontairement ne pas en avoir la réponse, je met juste en avant quelques connaissances, une réflexion et un ressenti par rapport à mon vécu. En tout cas une cause nous permet d'exister, et je pense que la recherche scientifique peut apporter des éléments poussant à la réflexion pouvant venir enrichir ce sujet.


La dernière partie indique juste ma vision par rapport à la continuité de notre évolution.

Le sujet initial m’intéresse toujours autant et j'aimerai continuer à y apporter réflexion.

Y a t il un endroit sur cet espace de discussion où les nouveaux inscrits peuvent se présenter ? Ce qui est mon cas.

Modifié par Garland - 12.04.2020 18:27
zeugma
zeugma
636 interventions
---
12.04.2020 19:29

Raison de l'existence

Chercher une origine à partir de sa matérialité de son "comment" n’est pas une recherche sur l’importance du "pourquoi", qui lui nécessite de se mettre en face de notre finitude pour entrevoir notre finalité, la pensée scientifique ne peut donc pas, par sa méthode et sa théorisation entrevoir une fin souhaitée, ce n’est pas son objet…(pas même le bien être humain, qui lui relève d’une appréciation subjective réductrice)…

Ensuite sur l’amour, non seulement ce n’est pas au cours de l’évolution que ce sentiment se trouve en nécessité de faire de la motivation, de la relation, de l’attention, du bien être ou même de la reproduction une réalisation effective, car c’est à partir de lui que toutes ces occurrences ont pris leurs places respectives au cours de l’évolution, ainsi l’amour n’est pas un moyen, c’est une fin…

En inversant la cause avec l’effet vous réduisez la place de l’amour uniquement à une disponibilité acquise alors qu’il est une disposition qualitative permanente de notre nature humaine, sans doute à l’origine même de notre évolution et donc il n'est pas un effet…

Autre chose, si vous pouvez parler des « théories de l’évolution » sans chercher ce que l’épigénétique est pour celles-ci, c’est vraiment que vous n’avez pas chercher très loin, car la connaissance de l'évolution des espèces passe nécessairement par une appréciation de l'épigénétique…

pour le reste, il ne s’agit pas lorsque l’on parle de finalité, d’envisager un plan de prospection comme le font les sciences appliquées, mais de remettre le réel au centre de notre quotidien pour justement laisser la nature continuer son évolution sans la contraindre des manipulations génétiques, ou même et plus sournoisement de l'influence des dérivés techno-scientifiques sans autre finalité (pour le coup) que la volonté de maîtriser la matière…


Ainsi se poser la question de « La raison le l’existence » peut avoir plusieurs réponses, mais faut-il d’abord savoir pourquoi cette question est posée, et en quoi elle n’est pas extensible à toutes les formes d’intelligibilité du réel…

P.S Pour votre question sur la présentation, il me semble qu’il n’y a pas de lieu propre, puisque ce n’est pas un site de rencontre autre que celui de l’exposition de nos avis respectifs…
Anton
Anton
1 intervention
---
20.05.2020 18:49

Raison de l'existence

...et si l'existence n'avait pas de raison (pas de cause) que celle d'exister (au sens être) - dans la mesure où trop d'énergie se devait d'exploser et d'aboutir quelque part.
La vacuité de l'existence est tangible dans le silence ; se sentir plein de ce vide est une expérience phénoménale : sans raison, sans cause, sans sens, sans devenir même que l'instant...
Modifié par Laine - 05.02.2020 19:23



Chercher une raison à son existence c'est construire un modèle, une représentation, une métaphysique permettant de se placer au-delà du monde tangible pour tenter de l'expliquer, pour lui donner un sens et donc trouver éventuellement une raison à son existence, pour autant qu'on estime avoir un rôle dans cette construction.

On peut s'interroger : et si le monde sensible, celui des sens, se suffisait à lui-même, sans raison, et était le seul définitivement accessible ? Ce monde sensible qui nous permet d'éprouver véritablement notre existence ? Je rejoins ainsi l'expérience relatée par Laine : "Se sentir plein de vide" est bien une expérience du monde sensible, sans doute assez paradoxalement.

Clément Rosset a écrit de très jolies choses sur ce sujet, me semble-t-il.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
23.05.2020 09:48

Raison de l'existence

la confusion la plus fréquente à propos de ce sujet est de faire passer l'idéalisation de la réalité pour la réalité elle-même, et ainsi de réduire la recherche de la finalité humaine à une construction idéelle, car la raison de l'existence présentée dans la question initiale proposait de rechercher une distinction logique entre l'être et le non-être je la cites :"Traiter de la question de ce qui est pour définir ce qui n'est pas par antithèse logique et non plus par négation simple"

aillant déjà répondu, c'est sur un autre point que le débat semble se diriger, celui de la place de l'intelligence comme conscience immédiate du réel, et là aussi c'est dans une distinction entre l'information sensible et la formation de notre singularité qu'il est possible de justifier la gratuité de l'existence comme cause propre de la raison d'être du vivant, car ce n'est pas un modèle ou une représentation, ni même un sens métaphysique de l'existence qui répond au pourquoi de l'existence, mais uniquement la reconnaissance de cette gratuité, et donc une position au delà de toute volonté de construction, uniquement une participation passive à l'être...

alors la suffisance sensible du monde apparaît sous un autre jour, car si la vie sensible comme la vie végétative sont parfaites et se suffisent à elle-même, elles n'en sont pas pour autant en vue de la vie spirituelle, puisque l'évolution biologique dispose une gradualité de l'être selon une dépendance de la quantité vers la qualité et la qualité la plus expressive, c'est la relation spirituelle qui justifie toutes les interactions physiques et physiologiques des corps...

ainsi dire que le monde sensible se suffit à lui même, n'est pas seulement un non sens issu d'une vision matérialiste des sciences, mais c'est surtout une privation de l'intelligibilité ultime du réel qui repose sur la gratuité de l'existence, en donnant au comment la place du pourquoi et contraignant donc la conscience à chercher une raison de substitution...
Laine
Laine
287 interventions
---
26.05.2020 21:48

Raison de l'existence

je ne puis dire mieux et la démonstration est belle.
La raison de l'existence est celle qui résonne en écho dans le cœur, cathédrale d'une vie habitée de spiritualité et d'ardeurs...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
29.05.2020 10:50

Raison de l'existence

l'on pourrait aussi reprendre cette question : " Traiter de la question de ce qui est pour définir ce qui n'est pas par antithèse logique et non plus par négation simple"

comme une recherche des possibles positifs, impliquant que la multiplicité des occasions d'évolution de la vie et les conséquences des accidents de la matière soient dirigés vers une élimination progressive du non-être et révèle l'être dans sa plénitude...

dans cette optique, nous pourrions proposer une suite de quatre moments d'évacuation du non-être au profit de l'être qui recouperaient les quatre modalités de l'être en acte, selon la matière, la forme, l'effet et l'exemplarité, car il y a une continuité essentielle entre ces quatre causes qui répartissent le déploiement de l'être dans l'individuation du vivant et dans la répartition de la matière selon son lieu propre...

ainsi la raison de l'existence du non-être ne serait que cette attente d'existence selon l'unification des quatre modalités de l'être en acte cité plus haut...
-
-
6 interventions
---
17.07.2020 17:47

Raison de l'existence

Les raisons d'exister sont avant tout une question de perpétuer la race humaine.
Notre métabolisme , notre globalité corporelle est conçue pour cette fonction.
Ensuite vient le monde de la pensée ( pour résumé ma pensée )
Passez une agréable journée
zeugma
zeugma
636 interventions
---
19.07.2020 06:47

Raison de l'existence

primum vivere secondum intelligere, disaient les anciens, mais cela c'est l'ordre génétique ! l'ordre de perfection reconnaît la contemplation comme première et laisse la reproduction comme moyen secondaire de se rendre utile, la raison de l'existence n'est donc pas de se reproduire mais de savoir pourquoi nous sommes en vie...
Jacmaritain
Jacmaritain
2 interventions
---
29.07.2020 14:48

Raison de l'existence

Je vois que le mot raison est au singulier et non au pluriel.Cela est important à souligner.La raison de l'existence dont il est question est-elle la seule?Ou faut-il parler de plusieurs raisons de l'existence?Je pense que la première raison de l'existence l'emporte sur toute autre raison possible.S'il y en a plussieurs, la première est capitale.Les autres, si elles existent dépendraient de la première.Et quelle est cette première raison de l'existence.A mon humble avis, l'existence est un don que je qualifierai de gratuit.Si je pouvais exister par moi-même, ça ne serait pas mal.Je serais, pour ne pas dire, semblable à celui qui donne l'existence à ce qui n'existe, parce que lui-même existe par lui-même.Mon existence pourrait être donnée à quelqu'un d'autre.Pourquoi donc moi?lL y a une part de mystère dans ma propre existence.Je la considère comme un don gratuit.Alors, selon moi,la raison de l'existence touche un point important celui de la gratuité.S'il y a une part de gratuité, il y a sans doute une part de responsabilité de celui qui profite de son existence.De la part de celui qui donne l'existence,il y a de la gratuité.Il ne vous a pas demandé votre avis pour vous faire exister.Voilà pourquoi je pense à cette notion de gratuité.Cependant de la part du bénéficiaire de l'existence, il y a de la responsabilité.Votre vie est entre vos mains.À vous de la valoriser, de lui donner un sens.L'existence reste pour moi un mystère.Quand je pense à ces notions de puissance et d'acte,j'ose dire que l'existence est quelque chose de réel, de visible pour ce qui regarde les réalités visibles évidemment.Les réalités invisibles ont une existence tout autre.Elles ne s'offrent au regard.Donc, l'existence est un mystère tant pour les réalités visibles qu'invisibles.Ce don de l'existence qui est offert renferme en lui un mystère.Toute existence est une histoire que seul celui donne l'existence maîtrise mieux que quiconque.
Jacmaritain
Jacmaritain
2 interventions
---
29.07.2020 14:52

Raison de l'existence

Je vois que le mot raison est au singulier et non au pluriel.Cela est important à souligner.La raison de l'existence dont il est question est-elle la seule?Ou faut-il parler de plusieurs raisons de l'existence?Je pense que la première raison de l'existence l'emporte sur toute autre raison possible.S'il y en a plussieurs, la première est capitale.Les autres, si elles existent dépendraient de la première.Et quelle est cette première raison de l'existence.A mon humble avis, l'existence est un don que je qualifierai de gratuit.Si je pouvais exister par moi-même, ça ne serait pas mal.Je serais, pour ne pas dire, semblable à celui qui donne l'existence à ce qui n'existe, parce que lui-même existe par lui-même.Mon existence pourrait être donnée à quelqu'un d'autre.Pourquoi donc moi?lL y a une part de mystère dans ma propre existence.Je la considère comme un don gratuit.Alors, selon moi,la raison de l'existence touche un point important celui de la gratuité.S'il y a une part de gratuité, il y a sans doute une part de responsabilité de celui qui profite de son existence.De la part de celui qui donne l'existence,il y a de la gratuité.Il ne vous a pas demandé votre avis pour vous faire exister.Voilà pourquoi je pense à cette notion de gratuité.Cependant de la part du bénéficiaire de l'existence, il y a de la responsabilité.Votre vie est entre vos mains.À vous de la valoriser, de lui donner un sens.L'existence reste pour moi un mystère.Quand je pense à ces notions de puissance et d'acte,j'ose dire que l'existence est quelque chose de réel, de visible pour ce qui regarde les réalités visibles évidemment.Les réalités invisibles ont une existence tout autre.Elles ne s'offrent au regard.Donc, l'existence est un mystère tant pour les réalités visibles qu'invisibles.Ce don de l'existence qui est offert renferme en lui un mystère.Toute existence est une histoire que seul celui donne l'existence maîtrise mieux que quiconque.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
29.07.2020 18:55

Raison de l'existence

très juste conscience de l'existence au singulier qu'il est toujours bon de réentendre pour retrouver le sens de la vie...

vous portez honorablement bien votre pseudonyme Jacmaritain, donc bienvenu à vous et longue vie à votre libre expression philosophique...
Intervenir dans le débat de philosophieDernière intervention


Avertissements:

  • Les thèmes des débats sont proposés, exclusivement, par les débatteurs qui doivent préalablement s'être inscrits au sein de notre cercle philosophique en ligne "PHILO LIBRE EXPRESSION". L'éditeur s'en tient à la validation ou non des sujets ainsi proposés.
  • L’éditeur exerce un droit de regard et de censure à l'encontre de toutes les publications faites par les débatteurs dans l'espace «PHILO LIBRE EXPRESSION». Le cas échéant, il procédera, sans avis ni justification, à la suppression de toute parution concernant tout commentaire et toute publication qui ne correspondraient pas à sa ligne éditoriale.
  • L’éditeur se réserve le droit d’annuler immédiatement l’inscription d'un débatteur concerné par cette mesure et de supprimer purement et simplement tous ses droits de réinscription, sans qu’aucune justification ni argumentation soit nécessaire.



Philosophie par Internet, débat de philosophie, discussions philosophiques, cercle philosophique en ligne

Annonce

à découvrir

La conquête du Soi

Connexion à mon profil

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux.