Philo Libre Expression Cercle philosophique sur internet - débat de philosophie en ligne

Intervenir dans le débat de philosophieDernière intervention

Thème de discussion sélectionné:

Raison de l'existence

Les interventions sont classées par ordre chronologique
25.12.2019 17:11

Raison de l'existence

Traiter de la question de ce qui est pour définir ce qui n'est pas par antithèse logique et non plus par négation simple
Thème proposé par -
Laine
Laine
279 interventions
---
03.01.2020 13:16

Raison de l'existence

D'emblée, j'élimine un certain nombre de "plaisirs" terrestres qui ne présentent pas d'intérêt autre que celui de satisfaire à la carcasse toute matérielle qu'est la mienne (nourriture, possessions de toutes sortes - objets connectés, ostentatoire, fausses idées de l'amour vrai...).
Et si la raison de la vie était la VERITE !! grand débat en perspective !!
zeugma
zeugma
607 interventions
---
05.01.2020 11:42

Raison de l'existence

oui et que cette vérité soit hors de toute raison d'exister pourrai en accroître l'intensité...

en tout cas pour le moment ...tous mes vœux de bonheur Laine !
Laine
Laine
279 interventions
---
05.01.2020 21:26

Raison de l'existence

Tous mes vœux de félicité et d'allégresse Zeugma !

entièrement d'accord : et comme disait Socrate : "ce n'est pas la richesse qui est une vertu, mais bien la vertu qui est une richesse" ET
si l'on place la vertu dans la recherche de la vérité, alors nous ne sommes pas passés pour rien.
Une jeune fille que j'ai bien connue a découvert à l'âge de 15 ans Mes expériences de Vérité d'un certain Gandhi : dès cet instant, elle est partie en recherche de la vérité...l'a t'elle trouvée ?
zeugma
zeugma
607 interventions
---
07.01.2020 15:08

Raison de l'existence

l'on trouve toujours ce que cherche notre coeur, et l'on oubli parfois ce que notre intelligence découvre...
Shanka
Shanka
19 interventions
---
13.01.2020 10:02

Raison de l'existence

Ce que nous vivons, c'est nous-mêmes qui le générons, nous choisissons l'environnement dans lequel on se produis, que nous en soyons conscient ou non.

...Expérimente-toi et vibre au sein de ce monde en participant au festin de l’Esprit. Tu assistes, en tant que Part Individualisée, à l'expérimentation du Tout...
Laine
Laine
279 interventions
---
14.01.2020 21:44

Raison de l'existence

Parfaitement d'accord Shanka.
A mon sens, il s'agit de foi. J'expérimente la foi au travers de mon existence terrestre : elle est protéiforme, caméléon et rafraîchissante.
C'est bien parce que nous sommes Dieu que nous pouvons créer notre vie ; c'est là notre liberté d'humain !! Elle est belle et je la chéris.
Cette liberté est à exercer dans le respect d'autrui, bien entendu. Elle est cependant un préalable au véritable amour compassionnel, peut-être le seul qui existe.
Quand on regarde un goéland et que l'on sent le vent qui caresse ses ailes : qu'existe t'il de plus grand ?
zeugma
zeugma
607 interventions
---
16.01.2020 13:10

Raison de l'existence

je reprendrais le libellé de la question pour essayer de poser le problème non pas par la recherche de la raison de l'existence mais de la gratuité d'exister :
la question est donc : " Traiter de la question de ce qui est pour définir ce qui n'est pas par antithèse logique et non plus par négation simple".

exergue :
en plus d'être rédigée dans une forme syntaxique impliquant que la définition de l'être puisse servir à définir ce qui n'est pas, la question est sous-tendue par une autre contradiction interne, celle qui fait que la logique puisse éventuellement justifier du non être comme de l'être, alors que cette question revient en priorité à l'induction métaphysique et pas à la logique...

bref voyons comment la raison de l'existence est une aporie et que seule la gratuité d'exister peut être défendue intellectuellement...

Tout d’abord la notion de l’existence se prend au sens propre par l’acception double du vital et du matériel car dire « existence » s’applique individuellement à un corps vivant et universellement à tout ce qui existe, et c’est par analogie formelle (qui correspond à la cause formelle) que la signification de l’existence prend son sens dès lors où nous l’appliquons différemment à l’individu ou au tout…

Ensuite, vouloir par antithèse logique expliciter le non– être à partir de l’être pose non seulement une difficulté conceptuelle mais surtout un non sens structurel au plan de l’intelligibilité naturelle, puisque aucune antithèse ne peut être logiquement construite à partir d’une notion qui ne lui appartient qu’à titre de référent et pas en propre, ainsi vouloir définir ce qui n’est pas à partir de ce qui est devient l’acceptation à part égal de l’être et du non être, ce qui est bien une aporie…

En effet l’intelligence naturelle est faite pour saisir l’être dans un jugement d’existence singulier et présent, ce qui ne peut se réaliser qu’à partir de la saisi d’un réel existant, alors que de vouloir passer dans une forme logique de ce qui n’est pas affirmerait que le statut ontologique du non être est équivalent à celui de l’être, ce qui est une aberration…

Il appert de ces deux remarques que la question est sous tendu (une fois de plus) par une confusion entre le plan de l’existence réelle et celui de l’existence imaginative nourrie par une envie désordonnée de réunir ce qui est et ce qui n’est pas sous la même saisie de l’intelligence…

Nous savons tous ce qui motive cette démarche et ce qui en ressort, alors fi de pouvoir répondre en suivant les termes de la question initiale, son rédacteur devrait reprendre sérieusement l’étude de la métaphysique pour éviter de se perdre et d’essayer de perdre les autres…

P.S si le sujet intéresse, une suite explicite sur la gratuité d’exister sera publié…

Modifié par zeugma - 25.01.2020 08:25
Laine
Laine
279 interventions
---
16.01.2020 19:27

Raison de l'existence

Quelle autre approche avoir de l'existence que celle de la gratuité ?...
Encore qu"y réfléchissant, je m'aperçois qu'il conviendrait encore de définir la notion de gratuité ; y voyez-vous exclusivement une notion pécuniaire ou bien envisageons-nous une notion de bienfaits intrinsèques qui n'ont rien de financiers ?
Tout à fait intéressée par l'exposé explicite de votre notion de gratuité dans l'existence ou gratuité de l'existence (est-ce la même notion ??).
zeugma
zeugma
607 interventions
---
18.01.2020 11:36

Raison de l'existence

en premier lieu il convient de distinguer ce qui relève de l’existence et de l’exister, puisque comme dit précédemment, l’existence est la singularisation qualitative et quantitative de l’être, nous dirons sa puissance, alors que l’exister en serait son acte, ainsi dans la question initiale le locuteur nous proposait de faire de la raison de l’existence l’appuis antithétique du non-être et cela dans une approche logique, ce qui sous bien des rapports nous obligerait à justifier le non-être par l’être, position insoutenable et pas seulement au plan logique, mais aussi au plan métaphysique…

La résolution partielle de cette question sera donc de rétablir qu’aucune raison ne justifie l’existence et par là aussi la non-existence puisqu’elle est, cette existence, indissociablement unie à l’exister comme l’est la puissance à l’acte…

Il suit donc que le passage de l’existence à l’exister (et donc de la puissance à l’acte) nous révèle en fait que l’acte est premier dans l’ordre de l’être et que c’est cette primauté que j’appelle gratuité…

En effet il n’y a pas de nécessité ontologique pour admettre le passage de la puissance à l’acte étant donné qu’aucune puissance n’est première sur l’acte qui lui donne d’exister, pas plus qu’il n’y a d’acte qui admette une contrainte sur une puissance pour être existante…

De là cette notion de gratuité non pas idéelle et abstraite comme le serait une raison de l’actualisation singulière d’une existence comme la votre ou la mienne, ou celle du cosmos dans une logique de la nécessité des causes et des effets si chère aux sciences physiques, mais réelle par le fait même que cette gratuité est la désignation du passage de la qualité à la quantité…

Évidemment nous sommes là à la limite d’une recherche philosophique et des premières affirmations que seule une théologie naturelle peut apporter, car il est plus aisé d’identifier une cause première en admettant l’irréductibilité de son acte que de remonter de causes en causes par les effets qui nous sont connus singulièrement dans le réel sensible des corps…

Pour finir, si une des « existences »de notre expérience pouvait nous signifier ce qu’est ce passage premier de la qualité à la quantité (gratuité de l’exister), ce serait une relation, et de toutes les relations subsistantes dont nous avons l’expérience une seule répond à cette notion de gratuité, c’est l’amour qui est purement qualitatif en son acte spirituel…
Laine
Laine
279 interventions
---
18.01.2020 19:53

Raison de l'existence

Bravo Zeugma, votre exposé est limpide et éclairant !!
L'amour comme seul ingrédient de toute expérience ; je le pense tellement que j'ai été abasourdie (il y trois jours) à l'écoute d'une émission radiophonique au cours de laquelle le journaliste mentionnait un film en explicitant que ce film était dénué d'amour ; mon sang n'a fait qu'un tour !! Est-ce possible ? Est-il seulement possible de créer quelque chose (a fortiori artistique) sans une once d'amour ? Merci pour cet éclairage qui expose le potentiel d'amour et l'acte d'amour, d'une certaine façon.
Laine
Laine
279 interventions
---
24.01.2020 21:56

Raison de l'existence

simple question : est-ce qu'en tant qu'individu (donc singulier) on a pas chacun sa vérité ? N'existerait dès lors pas qu'une seule vérité.
Et si la raison (causa sive ration) de l'existence était justement la recherche, par chacun d'entre nous, de sa vérité ?...
zeugma
zeugma
607 interventions
---
25.01.2020 09:41

Raison de l'existence

Laine vous postuler bien une existence mais pas celle d'une vérité individuelle, plutôt de la raison personnelle qui effectivement à pour finalité de rechercher la vérité universelle, c'est pourquoi dire que c'est personnellement que je cherche ne veut pas dire que cette vérité est mienne sauf de se prendre pour un conquistador faisant sien tout ce qu'il peut dominer et asservir ! je ne pense pas une seconde que vous êtes de cette engeance là...

donc il est plus simple de dire que l'intelligence, qui est une puissance naturelle, raisonne , c'est à dire au sens stricte émet un son à la suite d'un contact, ce qui ramener au réel sensible, nous permet de nous positionner consciemment dans notre milieu de vie...

puis vient (parfois ) un deuxième « moment » de notre intelligence, qui serait la résonance de la raison elle même (et non plus du réel en nous), c'est-à-dire la forme critique ou logique du raisonnement, et nous savons que c'est là que se fourvoie bon nombre de personnes en prenant le résultat de ce deuxième niveau de la raison comme plus abouti et donc plus vrai que le premier...

il en est ainsi dans la question initiale, puisque il est dit : "Traiter de la question de ce qui est pour définir ce qui n'est pas par antithèse logique et non plus par négation simple" …

la négation simple serait comme le dit Aristote de penser qu’à partir de ce qui est premier dans l'intelligence à savoir l'être (jugement d'existence), dire "ceci n'est pas" est uniquement une position abstraite qui ne se justifie que dans l'ordre de prééminence de l'être, dans le cas où l'on doit par exemple rectifier une erreur, ce qui est le travail de la critique et de la logique uniquement, et c’est là l’erreur principale du système hégélien, que de vouloir raisonner à partir de la négation inclusive (dialectique)…

Bref, la recherche de la vérité est justement ce qui nous épargne de rester en conflit avec le réel puisqu’elle est l’effort personnel qui tend à l’unité des volontés pour le bien, car rien ne justifie mieux la recherche du vrai que le désir du bien…

Modifié par zeugma - 29.01.2020 09:28
Laine
Laine
279 interventions
---
27.01.2020 16:59

Raison de l'existence

car rien ne justifie mieux la recherche du vrai que le désir du bien…
Et le désir du bien - et même du bien commun - passe par la recherche du vrai à titre personnel.
Finalement, il ne s'agit que de deux dimensions et deux expériences - similaires - : microcosmique ou macrocosmique.
Il est bien évident qu'un ensemble cohérent qui recherche le vrai produit une société plus proche du vrai.
Tandis qu'un ensemble co-errant qui se contente du vil, produit une société vile et décevante...
zeugma
zeugma
607 interventions
---
28.01.2020 10:00

Raison de l'existence

tout à fait Laine, puisque la dimension collective de la recherche du vrai est autant l'addition de chacune des contributions citoyennes que de l'irresponsabilité collective générée par une mise en commun souvent non-finalisée (ou mal finalisée) de la communication, de la coopération et de la représentativité...

ces trois "fonctions" de la raison d'existence d'une civilisation, sont on ne peut plus sujettes à l'errance si l'on comprend que par l'histoire, le travail et l'obéissance civique, nous sommes conduit dans un conditionnement artificiel (pour ne pas dire artificieux) et que par le temps et les lieux, ce conditionnement établisse des normes et des valeurs comportementales et morales (lois écrites ou tacites) n'ayant d'autres finalités que de maintenir et donc de valider une volonté d'autonomisation et donc aussi de domination de la nature...

tant que durera cette manifestation collective de l'existence humaine soumise au dicta de l'évolution de critères tels que: l'héritage éducatif (histoire), la performance (travail) et l'appartenance culturelle (représentativité) nous serons limités par notre propre assentiment et donc par la difficulté de trouver ce qui réellement finalise notre espèce…
Laine
Laine
279 interventions
---
29.01.2020 13:28

Raison de l'existence

"nous sommes conduit dans un conditionnement artificiel (pour ne pas dire artificieux)"
et c'est ce conditionnement - que l'on prend pour acquis, sans même supposer le remettre en cause, excepté le jour où le démarrage d'un processus d'éveil se produit - qui nous éloigne de La NATURE et de notre nature ou, comme vous le dites, ce qui réellement finalise l'homme ; j'aurais plutôt ce qui finalement réalise l'homme....
Laine
Laine
279 interventions
---
31.01.2020 22:01

Raison de l'existence

Je ne résiste pas à citer François CHENG à propos de la beauté dont je propose qu'elle puisse être la raison de l'existence : "la beauté, c'est le signe par lequel la création nous signifie que la vie a du sens".
zeugma
zeugma
607 interventions
---
03.02.2020 09:23

Raison de l'existence

Bien qu'à mon avis la recherche de la finalité n'éloigne pas de la Nature ni de notre nature, mais qu’elle l'accomplisse,...
ce qui n'équivaux à la formulation "réaliser ce que nous sommes", car il y a un hiatus entre l'accomplissement et la réalisation, qui se trouve dans l'existence même de notre individuation, nous mettant devant l'évidence du plan relationnel comme fin parfaite de notre nature et de la Nature toute entière...

Car la notion qui accompagne toute réalisation c’est à mon sens, un aboutissement dû à un « travail » ou dit autrement à une transformation de notre personnalité à partir d’une compréhension ou d’une conscience de ce qui peut parfaire cette personnalité, alors que l’accomplissement est uniquement l'acceptation d’être disponible à un contact…

Sans doute que dans le meilleur des cas les deux se complètent, mais puisqu’il s’agit de rechercher la raison de l’existence, je préfère mettre un ordre entre les deux, et de l’accomplissement ou de la réalisation, le premier me semble (par expérience) plus naturel que la deuxième…

Quand à la beauté qui serait le sens ultime de la raison de l’existence, je comprend que choisissant la voix de la « réalisation », elle vous soit une perfection de la forme, de l’acte et de la relation même…
Laine
Laine
279 interventions
---
04.02.2020 09:08

Raison de l'existence

...et pour la réalisation, j'emprunterais à Lao Tseu :
"La nature ne se presse pas et pourtant tout est accompli".
la beauté n'est peut-être pas seulement un beau bocal, un beau message du ciel, elle est aussi un tremplin et un guide : convenir de déceler la beauté en ce bas monde, à tout le moins, nous fait accéder à ce statut de chercheur tout en nous éloignant du statut de suiveur...
Laine
Laine
279 interventions
---
05.02.2020 12:36

Raison de l'existence

...et si l'existence n'avait pas de raison (pas de cause) que celle d'exister (au sens être) - dans la mesure où trop d'énergie se devait d'exploser et d'aboutir quelque part.
La vacuité de l'existence est tangible dans le silence ; se sentir plein de ce vide est une expérience phénoménale : sans raison, sans cause, sans sens, sans devenir même que l'instant...

Modifié par Laine - 05.02.2020 19:23
Intervenir dans le débat de philosophieDernière intervention


Avertissements:

  • Les thèmes des débats sont proposés, exclusivement, par les débatteurs qui doivent préalablement s'être inscrits au sein de notre cercle philosophique en ligne "PHILO LIBRE EXPRESSION". L'éditeur s'en tient à la validation ou non des sujets ainsi proposés.
  • L’éditeur exerce un droit de regard et de censure à l'encontre de toutes les publications faites par les débatteurs dans l'espace «PHILO LIBRE EXPRESSION». Le cas échéant, il procédera, sans avis ni justification, à la suppression de toute parution concernant tout commentaire et toute publication qui ne correspondraient pas à sa ligne éditoriale.
  • L’éditeur se réserve le droit d’annuler immédiatement l’inscription d'un débatteur concerné par cette mesure et de supprimer purement et simplement tous ses droits de réinscription, sans qu’aucune justification ni argumentation soit nécessaire.



Philosophie par Internet, débat de philosophie, discussions philosophiques, cercle philosophique en ligne

Annonce

à découvrir

La conquête du Soi

Connexion à mon profil

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux.