Philo Libre Expression Cercle philosophique sur internet - débat de philosophie en ligne

Dernière intervention

Thème de discussion sélectionné:

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

Les interventions sont classées par ordre chronologique
19.12.2019 12:14

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

il semble que notre espace d'échange médiatique et plus généralement intellectuel soit dominé par une longue suite de présupposés et de conceptions n'ayant d'autres fondements que d'être répétés et reconditionnés, c'est pourquoi dans cette masse d'informations cette question : qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?
Thème proposé par zeugma
Laine
Laine
287 interventions
---
03.01.2020 13:31

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

Cette idée de liberté de connaître me fait penser à une phrase - lapidaire - très connue : "Nul n'est censé ignorer la Loi".
C'est l'inverse de la liberté (puisqu'il y a injonction) et cela implique - au demeurant - de lire tous les soirs la foultitude de codes (au détriment d'autres connaissances) et/ou de décrets pondus par nos énarques et consorts. Assurément, si nous devions suivre cette injonction, plus aucune liberté de connaître autre chose que la Loi.
Alors la liberté de connaître implique aussi la liberté du choix de l'ignorance ?
On peut - sciemment - préférer ignorer les choses, les idées, les concepts (même les actus, c'est mon choix).
Connaître ou ne pas connaître, telle est la question ?
Et si (comme je le pense) nous sommes venus nous incarner pour "grandir" en connaissance, il est quasi inévitable d'avoir à connaître ; c'est là qu'un choix est à opérer : que privilégier ? C'est plutôt sous cette contrainte liée à notre durée de vie terrestre que la question s'aborde.
Les assidus du site ont déjà fait le choix de s'orienter vers les connaissances philosophiques. Assurément, ils ont d'autres domaines d'intérêt mais la philosophie, en elle-même, permet d'accéder je crois à quasiment tous les aspects du monde vivant dont nous faisons partie et qui nous environne.
Le prisme de la philosophie offre, à mon sens, l'accès à une perception la plus globale et la plus complète qui soit de notre monde...et comme nous parlons quand même de ce monde, à choisir, j'utilise ma liberté de connaissance en la plaçant, avec confiance, dans la philosophie.
Et vous ?
zeugma
zeugma
636 interventions
---
05.01.2020 11:36

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

...ayant depuis longtemps distingué la connaissance et le savoir, la liberté de connaitre apparaît plus nettement comme ce qui opère la jonction entre le temps et le lieu, par lesquels notre corps s'ouvre au réel pour en accepter l'origine...

alors si vous posez la question : "Connaître ou ne pas connaître, telle est la question ?"

avec Shakespeare qui nous dit :"Être ou ne pas être, telle est la question. Y a-t-il plus de noblesse d'âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s'armer contre une mer de douleurs et d'y faire front pour y mettre fin ?

vous aurez la réponse à votre autre question : " Et si (comme je le pense) nous sommes venus nous incarner pour "grandir" en connaissance, il est quasi inévitable d'avoir à connaître ; c'est là qu'un choix est à opérer : que privilégier ? "

l'auteur d'Hamlet nous laisse entrevoir que le choix porte avant tout sur une liberté d'entreprendre ou pas ce dur combat pour que le vrai et le bien s'unissent, car il en est ainsi, toute connaissance porte en elle une double nature, et selon la direction que nous lui assignons, celle d'un bien (ou pseudo bien) temporaire et égoïste ou celle d'un bien éternel échangé en toute gratuité...

nous usons de notre liberté en un seul de ces choix car seul un bien éternel mérite d'être choisi comme tel...

la philosophie comme recherche première de sagesse nous aide comme un moyen, mais la fin reste d'en vivre... comme disaient les anciens : "le désir de connaissance implique de vivre avec" ...

Modifié par zeugma - 05.01.2020 11:39
Laine
Laine
287 interventions
---
05.01.2020 21:33

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

"car seul un bien éternel mérite d'être choisi comme tel..."
et cela rejoint une formule, attribuée je crois à Spinoza (encore lui) : "L'amour d'une chose éternelle et infinie nourrit l'âme d'une joie pure, exempte de toute tristesse",
il s'agissait bien sûr de l'amour de Dieu. Suis bien d'accord avec vous, si le partage est exclu de la notion d'acquis, quel désœuvrement !!
zeugma
zeugma
636 interventions
---
06.01.2020 16:00

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

je voulais distinguer entre le bien suprême acquis selon la voie contemplative et selon la voie de la satisfaction, car ce que la liberté de connaitre permet c'est de passer d'un état réflexif comme Spinoza lorsqu'il développe sa Méthode dans la réforme de l'entendement, en amont de la phrase que vous citez: " "L'amour d'une chose éternelle et infinie nourrit l'âme d'une joie pure, exempte de toute tristesse", car qu'en est-il de la connaissance de cette "chose éternelle" puisqu'une réalité ne peut être aimé dans l'ordre naturel que si elle est connue...!

c'est donc à cet ordre naturel que la liberté de connaitre semble être soumise, mais pas sous une action contraignante mais plutôt attractive...en effet c'est dans une gratuité d'intention que la sagesse dispose notre esprit à la connaissance en vue de l'amour, et cela dans l'ordre chronologique de notre nature spirituelle, mais dans l'ordre de perfection, c'est l'amour qui suscite l'intelligence à œuvrer en vue de la vérité...d'ou l'importance de garder notre liberté de connaitre aussi intacte qu'à notre naissance...
Laine
Laine
287 interventions
---
14.01.2020 21:55

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

...d'où aussi la crainte des "dirigeants" en ce bas monde de ce qu'un peuple s'éveille ; heureusement, la télévision est là pour veiller au parfait assoupissement (on parle même de chaînes...) des honnêtes gens.
Absolument en accord avec vous Zeugma sur l'impériosité besoin de demeurer dans la pureté créatrice de notre venue sur terre puisque la création, c'est notre mission : et l'on crée à partir de ce en quoi l'on croit connaître, que l'on expérimente. En matière de création, il y a forcément choix, donc liberté de choix (à l'exception des régimes autoritaires - mais c'est déjà une déviance - qui dictent ce qu'il convient de créer) ; la création pure, au sens divin, résulte d'une liberté de co-naître à quelque chose...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
16.01.2020 11:00

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

la liberté de connaître se trouve aussi explicitement sollicité dans le milieu du travail et ce n'est pas anodin que de dire qu'elle est, depuis la petite enfance, entraînée (dans les deux sens du mot) à une obligation et à une soumission telle que la performation qui en résulte une fois adulte, tienne plus de l'ambition de dominer et de valoriser l'autonomisation, que de celle de s'entraider ou de coopérer...

C’est dans cette contrainte idéalisée du progrès que l’humanité dans presque sa totalité se conforme à un modèle de connaissance qui, maintenant clairement apparaît destructeur de vie et de sagesse en ce monde…
Laine
Laine
287 interventions
---
04.02.2020 09:12

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

vous avez de grandes ambitions Zeugma : la sagesse pour le monde ; avec d'autres occupants peut-être ou à tout le moins un partage moins...dictatorial d'une espèce sur les autres espèces...
zeugma
zeugma
636 interventions
---
04.02.2020 10:54

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

c'est à quoi je m'emploi ici et ailleurs, car toute hégémonie conduit à la disparition des dominés et à terme des dominants aussi...

retrouver la liberté de connaitre permet dans la phase première de notre contact avec le réel, de se défaire complètement de la volonté de dominer, car le choix libre permet de distinguer toutes les autres réalités avec un égal respect, puisque nous les voyons telles qu'elles sont, sans les dégrader ou les mépriser...

mais je conçois que cette liberté de connaitre soit difficile à exercer dans une culture qui dès l'enfance pose des évidences comme des certitudes et des certitudes comme des évidences, cela génère dans l'intelligence une confusion entre le comment et le pourquoi qui là encore au mieux fait passer le pourquoi pour un comment et au pire détruit totalement le sens propre du pourquoi...

nous y reviendrons car être libre de connaitre doit nécessairement avoir pour finalité de restituer le comment et le pourquoi à leur justes places...

Modifié par zeugma - 09.02.2020 08:48
Laine
Laine
287 interventions
---
04.02.2020 13:09

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

...et c'est pourquoi le terme "apprentissages" est plus adapté que le terme éducation ou ce qui en tient compte, qui effectivement imprime, dès le plus jeune âge, un comportement fondu dans des certitudes, lesquelles se doivent d'aboutir à une évidence...
Le débat que vous proposez est très alléchant...
Rions un peu : "j'ai cru jusque ici que c'était l'ignorance qui faisait les grands sots et non pas la science"
"Vous avez cru bien mal et je vous suis garant qu'un sot savant est sot plus qu'un sot ignorant"...
Quel génie !!
zeugma
zeugma
636 interventions
---
12.02.2020 11:19

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

en effet Molière avait tout lieux de retrouver chez certains des "savants" de son temps, une forme de certitude construite sur l'évidence de leurs expérimentations, et qui leurs octroyait une autorité dont ils usaient comme un véritable pouvoir...

cette dégradation de la liberté de connaître se trouva aussi par exemple pour Voltaire, car ayant en supériorité cette faculté de raisonner, il lui fût bien aise d'asservir par ses écrits ceux là même qui, pour lui et ces contemporains, furent des tyrans...

Pour en revenir sur le comment et le pourquoi, tout autant que sur l'évidence et la certitude (dont nous avons par ailleurs débattu), j'émettrais un avis puisque évidement nous sommes là pour cela et que la liberté de connaître formant le centre de cette question, exige que toute exposition soit dans l'attente et le respect qui accompagne le choix et la possibilité pour chacun de répondre...

et c'est justement par le choix et la possibilité de réagir que cette question de la liberté de connaître se pose, puisque toute connaissance est assortie nécessairement d'un contact avec la chose connue, et que si nous connaissance c’est avant tout parce que nous avons la possibilité de réagir intellectuellement…


Et toute l’ambivalence du comment et du pourquoi se trouve là pour les personnes qui risquent de prendre l’un pour l’autre, confondant le choix et le possible dans la sollicitation que procure le réel de la nature, mais bien plus dans l’imposition issue de nos mondes construits…

En fait le pourquoi est un questionnement qui exige que l’intelligence pose un jugement finalisé par le choix nécessaire d’un bien, car on ne choisi pas un mal, mais on le prend pour un bien donc par une erreur de jugement, on y consent (ce qui n’est pas un choix tout au plus une éthique du moindre mal)…

Et le comment est dans toutes les possibles réactions de notre présence en ce monde, une recherche de ce qui constitue le réel, mais dans la limitation de l’expérience personnelle induite ou de l’expérimentation déduite d’autres personnes ou d’autres matières…


Et là nous découvrons bien que plus le comment prend de la place dans la conscience d’une personne, plus le pourquoi se trouve en limitation de son acte générateur : le choix…

Le conditionnement artificiel pourvoit tellement à l’éviction du pourquoi que certains prétendent que le choix n’est qu’une illusion et que seul une forme de déterminisme en partie constatable (un comment) est à l’œuvre en nos vies…

Modifié par zeugma - 12.02.2020 11:21
Eras
Eras
25 interventions
---
20.02.2020 10:49

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

Il est possible de s'intéresser à la diversité des cultures, de profiter des ressources disponibles, de collecter, d’acquérir, de synthétiser et de s’approprier des connaissances disponibles, de copier et de reproduire des pratiques gagnantes observées chez d’autres personnes.
Pourtant, il reste toujours des espaces inassouvissables, aux "penseurs" d'exception; pour formuler des hypothèses et des projections intellectuelles personnelles, pour constituer un socle de connaissances à sa dimension et à partager.
Les esprits brillants ajoutent, inlassablement, des briques nouvelles à l'édifice des acquis partagés. Ils scellent les pierres angulaires qui ouvrent des perspectives inédites et qui propulsent les théories existantes vers des déploiements inouïs.
L’étendue de la culture ne garantit pas la consistance du savoir.
Il ne sert à rien de réciter et de se réfugier, béatement, dans des citations célèbres, ou de dresser de manière expéditive l'inventaire de personnalités illustratives et de référence; car, l’étalage succinct et théorique des connaissances et la démonstration de la brillance d'une intelligence purement théorique sont improductives.
La virtuosité intellectuelle, les apprentissages multilatéraux, la culture et les connaissances ne sont que cahotements intellectuels si l’intention et le dessein fixés ne sont pas réalisés. Une leçon est efficiente, si son assimilation mène vers une traduction en actes concrets.
zeugma
zeugma
636 interventions
---
21.02.2020 11:24

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

Eras, sauf à vous lire comme un tenant de l'efficience et de la manifestation aveugle qui conduit notre monde à sa perte, ou à vous comprendre comme un des représentants de l'exaltation marxiste, votre exposé ne permet pas de poser une nouvelle lumière sur ce qu'est la liberté de connaitre, qui somme toute passe effectivement par une possible réalisation de ce qui est pensé, mais peut aussi et c'est pour moi sa finalité ultime, tendre vers une contemplation totalement gratuite...

Modifié par zeugma - 21.02.2020 11:24
zeugma
zeugma
636 interventions
---
12.04.2020 21:04

qu'est-ce-que la liberté de connaitre ?

comme nous le voyons actuellement dans le monde, la liberté de penser repose plus sur l'alignement de son avis sur le consensus scientifique ou médiatique et presque plus du tout sur une recherche personnelle de la vérité, ce qui produit une disjonction, certains disent même une disruption entre ce qui est pensé et ce qui est réalisé...
Dernière intervention


Avertissements:

  • Les thèmes des débats sont proposés, exclusivement, par les débatteurs qui doivent préalablement s'être inscrits au sein de notre cercle philosophique en ligne "PHILO LIBRE EXPRESSION". L'éditeur s'en tient à la validation ou non des sujets ainsi proposés.
  • L’éditeur exerce un droit de regard et de censure à l'encontre de toutes les publications faites par les débatteurs dans l'espace «PHILO LIBRE EXPRESSION». Le cas échéant, il procédera, sans avis ni justification, à la suppression de toute parution concernant tout commentaire et toute publication qui ne correspondraient pas à sa ligne éditoriale.
  • L’éditeur se réserve le droit d’annuler immédiatement l’inscription d'un débatteur concerné par cette mesure et de supprimer purement et simplement tous ses droits de réinscription, sans qu’aucune justification ni argumentation soit nécessaire.



Philosophie par Internet, débat de philosophie, discussions philosophiques, cercle philosophique en ligne

Annonce

à découvrir

La conquête du Soi

Connexion à mon profil

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux.